Vidéo
01 mars 2024
Le film d’une arrivée historique au coeur du Gitana Team
Majestueux, le Maxi Edmond de Rothschild a franchi la ligne d’arrivée de Brest, toutes voiles dehors, hier matin au lever du jour. À son bord, un navigateur de talent, Charles Caudrelier, qui a définitivement marqué l’histoire en remportant l’Arkea Ultim Challenge après plus de 50 jours de course autour du monde, seul à bord de sa monture. Mais derrière cet exploit en solitaire se cache aussi la victoire d’une équipe, qui a osé, il y a 10 ans, se lancer dans une aventure architecturale audacieuse, perpétuant ainsi la longue saga Gitana.
News
27 février 2024, 19h25
La victoire de l’audace et de la maturité
Dans la lumière dorée du petit matin brestois, Charles Caudrelier a pu enfin laisser exploser sa joie après 50 jours, 19 heures, 7 minutes et 42 secondes d’une course totalement maîtrisée. En remportant l’Arkea Ultim Challenge, il devient le premier marin à accomplir un tour du monde à bord d’un multicoque volant. C’est une victoire de la maturité : celle d’un navigateur de talent qui a patiemment attendu son heure pour décrocher cette magnifique étoile. Et celle d’une équipe qui a osé, il y a 10 ans, se lancer dans une aventure architecturale audacieuse, perpétuant ainsi la longue saga Gitana.
Vidéo
27 février 2024
Une victoire à jamais gravée dans les mémoires
Charles Caudrelier aura mis 50 jours pour marquer l’histoire de la course au large. En remportant l’Arkea Ultim Challenge - Brest, le skipper du Maxi Edmond de Rothschild et le Gitana Team s’inscrivent comme de véritables pionniers. Cette victoire sur la première course autour du monde en solitaire en Ultim concrétise le travail acharné d’un marin hors-norme et la vision d’une équipe. « a fait depuis 2019 que je prépare cette course, que je vis avec cette équipe, que je suis là tous les jours, que ce bateau, je le respire. Ce bateau, c’est une légende, qui a marqué ma vie, qui a marqué notre équipe. » Charles Caudrelier
News
27 février 2024, 07h30
Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild sacrés sur l’Arkea Ultim Challenge - Brest
Ce mardi 27 février à 8h 37min 42s, Charles Caudrelier a franchi la ligne d’arrivée de l’Arkea Ultim Challenge-Brest. À la barre du Maxi Edmond de Rothschild, le skipper du Gitana Team, qui a fêté hier ses cinquante ans, remporte cette course de pionniers, et boucle son premier tour du monde en solitaire en 50 jours 19 heures 7 minutes, 42 secondes à la vitesse moyenne de 23,74 noeuds pour une distance réellement parcourue de 28 938 milles. Une consécration qu’il partage avec Ariane de Rothschild et toute l'équipe fondée en 2000 par Benjamin de Rothschild.
Photos
27 février 2024
Arrivée Arkea Ultim Challenge
Ce mardi 27 février à 8h 37min 42s, Charles Caudrelier a franchi la ligne d’arrivée de l’Arkea Ultim Challenge. Découvrez les somptueuses images de cette arrivée au large de Brest.
News
26 février 2024, 16h15
Charles le Magnifique
Il a attendu le demi-siècle pour réaliser son rêve de tour du monde en solitaire. Et c’est peut-être cet exploit tant espéré qui permettra au public de découvrir ce grand marin très discret souvent passé à côté des projecteurs, malgré son énorme palmarès.
News
24 février 2024, 13h16
Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild de retour au large
Après trois jours d’attente à Horta, dans la marina principale de l’île de Faial, le Maxi Edmond de Rothschild a repris la mer ce samedi 24 février à 11h45 (heure française), soit une escale d’environ soixante-dix-huit heures. Charles Caudrelier avait dû trouver refuge aux Açores mercredi 21 février au lever du jour pour laisser passer du très mauvais temps dans l’Atlantique Nord en approche de Brest. Bien que les conditions des 1 200 milles qui séparent encore le leader de l’Arkea Ultim Challenge de l’arrivée s’annoncent agitées, elles sont désormais acceptables aux yeux du marin du Gitana Team et de sa cellule de routage pour larguer les amarres et reprendre le chemin du large. Une navigation prudente dans la traîne d’une dépression pour une arrivée brestoise désormais estimée entre lundi soir et mardi matin.
News
23 février 2024, 16h33
Un départ des Açores demain pour le Maxi Edmond de Rothschild
Ce vendredi, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild sont toujours en escale aux Açores mais devraient enfin pouvoir être de retour en course demain. Le skipper du Gitana Team pourrait en effet quitter le port de Horta, où il est venu amarrer le trimaran aux cinq flèches mercredi matin pour éviter le mauvais temps qui sévit en approche des côtes françaises et bretonnes.
News
22 février 2024, 16h34
Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild toujours en escale aux Açores
Leader incontesté de l’Arkea Ultim Challenge depuis le 17 janvier dernier, Charles Caudrelier n’est plus qu’à 1 200 milles de l’arrivée de cette première course autour du monde en solitaire. Mais depuis hier, mercredi 21 février à 6h, le compteur des milles est à l’arrêt. En effet, le skipper du Maxi Edmond de Rothschild est officiellement en escale technique aux Açores à Horta. Les dépressions qui circulent actuellement dans l’Atlantique Nord barrent la route vers Brest et l’obligent à prendre son mal en patience, amarré dans la marina principale de l’île de Faial. Un temps imaginé ce jeudi matin, le retour en course ne pourra finalement se faire, au mieux, que demain en fin de journée voire samedi midi. Si cette fois les fichiers météos laissent entrevoir une fenêtre acceptable, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild reprendraient la mer pour une arrivée attendue à Brest lundi 26 février.
Vidéo
21 février 2024
Les réparations du bras tribord expliquées par Charles Caudrelier
Dès le passage de la première dépression de ce tour du monde il y a plus de 40 jours, le Maxi Edmond de Rothschild a fait les frais d’une mer très formée. En effet, le carénage du bras avant tribord du géant aux cinq flèches a été fortement endommagé, alors qu’il progressait de nuit dans 4 mètres de mer et 40 noeuds de vent. Charles Caudrelier nous détaille cette avarie ainsi que toutes les réparations opérées en lien avec l’équipe technique du Gitana Team, afin de conserver un maximum de performance mais aussi de sécurité à bord de sa monture.
Photos
21 février 2024
Escale à Horta, aux Açores
Mercredi 21 février, après 44 jours de mer et alors que le Maxi Edmond de Rothschild n’est plus qu’à 1 200 milles de l’arrivée, l’histoire se répète. Une dépression, actuellement au Sud de l’Islande, se renforce en se décalant dans l’Est et rendra le golfe de Gascogne impraticable dans les prochaines 72 heures. C’est pourquoi, le marin du Gitana Team a choisi de se mettre à l’abri aux Açores, sous le vent de l’île de Faial, à Horta, en escale technique comme le règlement de l’Arkea Ultim Challenge l’autorise.
News
21 février 2024, 04h26
FLASH NEWS - Vers un abri aux Açores pour le Maxi Edmond de Rothschild
Début février, Charles Caudrelier, déjà solide leader de l’Arkea Ultim Challenge, avait dû mettre sa course sur pause durant 48 heures au beau milieu du Pacifique pour laisser passer une violente tempête en route vers le cap Horn. Ce mercredi, après 44 jours de mer et alors que le Maxi Edmond de Rothschild n’est plus qu’à 1 200 milles de l’arrivée, l’histoire se répète. Une dépression, actuellement au Sud de l’Islande, se renforce dans les prochaines heures en se décalant dans l’Est et rendra le golfe de Gascogne impraticable dans les prochaines 72 heures. C’est pourquoi, le marin du Gitana Team a choisi de se mettre à l’abri aux Açores, sous le vent de l’île de Faial, à Horta, en escale technique comme le règlement de l’Arkea Ultim Challenge l’autorise.
News
20 février 2024, 22h10
Les coulisses d’un tournage de bout du monde : le Horn
Le cap Horn est le point le plus austral des terres rattachées à l’Amérique du Sud, sur l’île Horn qui fait partie du petit archipel Hermite, à l’extrémité sud de la Terre de Feu. Ce promontoire mythique marque la limite nord du passage de Drake, nom du détroit séparant l’Amérique du Sud de l’Antarctique. Le méridien qui le traverse définit, du cap jusqu'à l'Antarctique, la frontière entre l’océan Pacifique et l’océan Atlantique. Pour les marins du tour du monde c’est la fin du long et difficile tunnel des Mers du Sud.
Vidéo
20 février 2024
Changement d'ambiance dans l'anticyclone des Açores
Après avoir parcouru de nombreux milles sur la surface de la planète, Charles Caudrelier nous confie sa préférence pour les lumières de l'Atlantique Nord. Mais la contemplation est toujours de courte durée car le Maxi Edmond de Rothschild et la météo sollicitent toujours son skipper.
News
18 février 2024, 16h26
À 2 200 milles de Brest
Ce dimanche 18 février à 13h30, Charles Caudrelier a entamé sa septième semaine de navigation sur l’Arkea Ultim Challenge. Parti de Brest il y a quarante-deux jours, le Maxi Edmond de Rothschild a doublé la latitude de l’archipel du Cap-Vert dans la matinée. Cet après-midi, le leader du tour du monde des ULTIM navigue par 21° Nord et profite d’un flux de nord-est d’une quinzaine de nœuds pour progresser à 25 nœuds de vitesse moyenne, au près dans une mer d’alizé de 2,5 à 3 mètres. Depuis son passage de l’équateur vendredi matin, le skipper du Gitana Team ne cache pas que ce long bord qui le mène vers le Nord et les Açores est un brin monotone. Surtout, après plus de six semaines de course et à 2 000 milles de l’arrivée, l’envie d’en finir se fait plus pressante. Mais Charles Caudrelier reste pragmatique car il sait, à la lecture des derniers fichiers de prévisions météos, que la fin du parcours s’annonce difficile et particulièrement ventée.
Vidéo
16 février 2024
Grand retour dans l’Atlantique Nord !
De retour dans son jardin, l’Atlantique Nord, depuis qu’il a franchi l’équateur ce matin, Charles Caudrelier ne cache pas sa joie d’avoir laissé derrière lui tous ces milles parcourus dans l’hémisphère Sud. Le skipper du Maxi Edmond de Rothschild en a aussi profité pour saluer le remarquable travail d’équipe du Gitana Team et cette vision pionnière du vol hauturier qui lui permet aujourd’hui de réaliser ce tour du monde inédit sur cette monture. Mais la route est encore longue et la course loin d’être finie, en témoigne cette belle frayeur hier dans les grains . Le skipper se concentre déjà sur ses prochains jours de navigation et sa remontée de l’Atlantique Nord !
News
15 février 2024, 17h24
WAYPOINT #7, le rendez-vous du Gitana Team autour du monde
Chaque semaine durant l’Arkea Ultim Challenge, tous les jeudis, le Gitana Team vous proposera un point complet sur la course de Charles Caudrelier et du Maxi Edmond de Rothschild. À travers son émission vidéo hebdomadaire, vous découvrirez les images du bord, l’analyse météorologique et stratégique livrée par les membres de la cellule routage, mais aussi les coulisses de l’écurie aux cinq flèches lorsque son bateau amiral est en course. Enfin, ce rendez-vous se conclura par la grande interview du large réalisée chaque semaine par un invité de marque différent. Charles lui livrera ses impressions et ses sentiments tout au long de cette grande aventure.
Vidéo
15 février 2024
Slalom dans un Pot-au-Noir actif
En fin de matinée, Charles Caudrelier apprenait l’avarie survenue sur Banque Populaire XI et a pu échanger avec son skipper Armel Le Cléac’h. Un événement qui rappelle, si besoin était, à quel point ce tour du monde est exigeant et que la ligne est encore loin. Les 6 marins engagés le savaient, cette course serait intransigeante et mettrait les hommes et leur machines à rude épreuve. Le Maxi Edmond de Rothschild, lui, continue son slalom à travers les cellules orageuses dans un pot-au-noir très étendu, au large des côtes brésiliennes. Il fait route ce soir vers l’équateur par le travers de Fernando de Noronha.
News
14 février 2024, 18h40
Instabilité en approche de Recife
Plus rapide que les routages hier, Charles Caudrelier rencontre depuis la mi-journée les calmes annoncés depuis des jours sur les différents modèles météos. La vitesse a chuté en approche de Recife, au Nord du Brésil, tout autant que la température a augmenté dans le cockpit de carbone du Maxi Edmond de Rothschild. Dans cette partie du parcours, où habituellement les tourdumondistes bénéficient des alizés de l’hémisphère Sud pour regagner rapidement l’équateur, le leader de l’Arkea Ultim Challenge doit, lui, composer avec une zone de vents très faibles, un Pot-au-Noir avant l’heure. Dans la matinée, pour marquer son 38e jour de mer, le géant aux cinq flèches a croisé le sillage qu’il avait laissé lors de la descente de l’Atlantique et est ainsi revenu sur sa trace au large de Salvador de Bahia, un mois après son passage !
Vidéo
14 février 2024
Inventaire après 38 jours de course
Ce matin, le Maxi Edmond de Rothschild est revenu sur sa trace au large de Salvador de Bahia, un mois après son passage dans le sens de la descente de l’Atlantique ! Charles Caudrelier profite de ces belles conditions de navigation pour faire l’inventaire à bord du géant aux cinq flèches. Point sur la nourriture restante au 38e jour de mer et lessive des vêtements chauds pour la fin de parcours. Il revient aussi sur un incident survenu hier. Son avant bras s’est accroché dans une des pales de l’éolienne. Plus de peur que de mal.
Vidéo
13 février 2024
Une remontée de l’Atlantique sud éreintante
Depuis son retour dans l’Atlantique Sud, les conditions météos ont donné du fil à retordre au leader de l’ARKEA ULTIM CHALLENGE-Brest. En effet, depuis trois jours Charles Caudrelier doit négocier plusieurs zones de petit temps, car l’anticyclone de Sainte-Hélène est très étendu et une dorsale s’étend jusqu’aux côtes brésiliennes. Ces derniers jours de mer ont été rythmés par de nombreux virements de bord, associés à une température qui ne cesse d’augmenter au fur et à mesure que le Maxi Edmond de Rothschild poursuit sa remontée vers l’équateur. Des conditions qui n’ont pas manqué de mettre à mal l’homme et la machine. Mais les nouvelles sont positives aujourd’hui pour le skipper du géant aux cinq flèches qui progresse désormais sur une mer plate à des vitesses supérieures au routage.
News
12 février 2024, 18h15
Contournement de Cabo Frio
Tandis que les solitaires de l’Arkea Ultim Challenge - Brest ont débuté hier leur sixième semaine de course, Charles Caudrelier sera très prochainement de retour sur ses pas près d’un mois après son passage lors de la descente de l’Atlantique. Le skipper du Maxi Edmond de Rothschild a, en effet, contourné dans la journée Cabo Frio, situé à plus de 150 km dans l’Est de Rio de Janeiro. Toujours au près dans un vent médium, le leader de ce tour du monde s’applique et enchaîne les virements depuis 48 heures pour tracer sa route dans une remontée de l’Atlantique plutôt atypique. Dans la nuit, il mettra enfin les étraves du maxi-trimaran aux cinq flèches cap au Nord, où l’attend un long bord au large des côtes brésiliennes.
News
10 février 2024, 17h19
La longue remontée du Brésil
Charles Caudrelier a le sens du timing ! Tandis que le skipper du Maxi Edmond de Rothschild navigue depuis ce matin par le travers du Brésil, à terre c’est l’effervescence. Le plus grand état d’Amérique Latine accueille depuis hier et pour une semaine les festivités du Carnaval, dont le point d’orgue est sans conteste le défilé des écoles de Samba à Rio de Janeiro. À bord du géant aux cinq flèches, l’ambiance est bien plus calme. Trop d’ailleurs au goût du marin du Gitana Team. Depuis son passage du cap Horn, mardi en fin de journée, la météo n’a pas été des plus clémentes avec le leader de l’Arkea Ultim Challenge-Brest. La conséquence directe de ces conditions étant en premier lieu les milles concédés à Armel Le Cléac’h et Thomas Coville, respectivement 2e et 3e. La route des prochains jours le long du Brésil réclamera patience, engagement dans les manœuvres et une veille accrue pour le trafic toujours plus dense à proximité des côtes.
News
08 février 2024, 19h09
WAYPOINT #6, le rendez-vous du Gitana Team autour du monde
Chaque semaine durant l’Arkea Ultim Challenge, tous les jeudis, le Gitana Team vous proposera un point complet sur la course de Charles Caudrelier et du Maxi Edmond de Rothschild. À travers son émission vidéo hebdomadaire, vous découvrirez les images du bord, l’analyse météorologique et stratégique livrée par les membres de la cellule routage, mais aussi les coulisses de l’écurie aux cinq flèches lorsque son bateau amiral est en course. Enfin, ce rendez-vous se conclura par la grande interview du large réalisée chaque semaine par un invité de marque différent. Charles lui livrera ses impressions et ses sentiments tout au long de cette grande aventure.
News
08 février 2024, 18h47
Un Atlantique pas très pacifique
Sous la lumière pâle des terres australes, Charles Caudrelier savourait, il y a deux jours, son premier cap Horn en solitaire. Devant les étraves du Maxi Edmond de Rothschild, il reste encore 6 000 milles pour transformer la magie de ce moment en accomplissement sur la ligne d’arrivée. En attendant, du côté des Falkland, l’Atlantique Sud vient de lui opposer une nouvelle épreuve.
Vidéo
07 février 2024
Le cap Horn du Maxi Edmond de Rothschild en images
Hier, mardi 6 février, peu après 18h, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild franchissaient le mythique cap Horn en tête de l’Arkea Ultim Challenge. Au-delà de cette première place et de la belle avance acquise sur ses poursuivants, pour le skipper du Gitana Team ce passage signifiait beaucoup. Premier maxi-trimaran conçu pour voler en haute mer, le Maxi Edmond de Rothschild sera à jamais le premier à avoir doublé le Horn en course. Présents en Terre de Feu, Yann Riou et Marin Le Roux ont pu immortaliser ce moment unique et historique. Ces images du bout du monde évoquent à elles-seules la magie des grandes aventures maritimes.
News
06 février 2024, 18h51
Cap Horn historique pour le Maxi Edmond de Rothschild !
Il est de retour en Atlantique après plus de dix-huit jours passés dans les mers du Sud ! L’arrivée de l’Arkea Ultim Challenge - Brest est encore loin pour son leader plus de 7 000 milles théoriques restent à parcourir mais ce mardi 6 février sera une date importante dans la course autour du monde de Charles Caudrelier. Le skipper du Maxi Edmond de Rothschild a franchi la longitude du cap Horn, à l’extrémité Sud de l’Amérique Latine, à 18h08’40’’, après 30 jours 4 heures 38 minutes et 40 secondes de course. Quatrième Horn de sa carrière, il s’agit néanmoins du premier en solitaire. C’est également la première fois de l’histoire qu’un maxi-trimaran volant double ce mythique passage. Ému et heureux d’en finir avec les mers australes - l’un des surnoms non usurpés du Horn est aussi le cap Dur ou cap de la délivrance - le marin du Gitana Team dédiait ce troisième et dernier cap à ses armateurs et à son équipe.
Photos
08 février 2024
Les photos du large, Arkea Ultim Challenge
Découvrez les photos prises par Charles Caudrelier à bord du Maxi Edmond de Rothschild pendant le tout premier tour du monde des ULTIM, parti de Brest le 7 janvier dernier. Retrouvez également des photos issues d'une rencontre en pleines mers australes, au large des Kerguelen, ou encore les images exceptionnelles du trimaran du Gitana Team, survolé par Yann Riou lors de son passage du cap Horn le 6 février.
Vidéo
04 février 2024
La belle houle du Pacifique
Depuis hier soir, le Maxi Edmond de Rothschild a pu reprendre sa route vers le Horn après 48 heures de progression lente au milieu du Pacifique. Le plus fort de la dépression responsable de cette pause est désormais devant les étraves mais les conditions en approche du mythique cap restent tempétueuses. Charles Caudrelier doit trouver le bon tempo et composer avec une belle houle du Pacifique pour faire avancer son géant.
News
04 février 2024, 18h38
En route vers le Horn
Ce dimanche 4 février aurait dû marquer le passage de Charles Caudrelier au cap Horn. Mais cela était sans compter les 48 heures d’arrêt en plein Pacifique imposées par un large système dépressionnaire. Ce dernier, parfaitement anticipé par le trio de la cellule routage du Maxi Edmond de Rothschild, barrait tout simplement la route du leader de l’Arkea Ultim Challenge car il aurait occasionné des conditions de navigation bien trop extrêmes. Depuis hier soir, le géant aux cinq flèches a pu reprendre son chemin mais dans un rythme très conservateur, car l’ambiance, qui règne en approche du troisième cap de ce tour du monde, demeure tempétueuse.
Vidéo
02 février 2024
Charles Caudrelier : la décision de mettre sa course sur pause en raison des conditions météorologiques
Depuis vingt-cinq jours, Charles Caudrelier s’emploie, avec succès, à faire avancer au mieux le Maxi Edmond de Rothschild. Aux commandes de la flotte de l’Arkea Ultim Challenge depuis le 17 janvier, le marin avait imprimé une cadence très élevée et comptait hier plus de 3 500 milles d’avance sur ses plus proches poursuivants. Mais avec l’appui et l’expertise de sa cellule de routage, il a pris hier soir la décision de mettre sa course sur pause pour une durée encore indéterminée. En effet, les conditions météorologiques attendues ce week-end aux alentours du cap Horn s’avèrent absolument incompatibles avec le passage du célèbre rocher, situé en Terre de Feu à l’extrémité sud de l’Amérique Latine. Un très large système dépressionnaire, résultat de la combinaison de deux dépressions, va balayer la zone et rendre toute navigation périlleuse ; des vents violents de 50 à 70 nœuds dans les rafales et une mer très forte sont attendus selon les prévisions.
News
02 février 2024, 05h08
La météo impose un temps d’arrêt à Charles Caudrelier et au Maxi Edmond de Rothschild
Depuis vingt-cinq jours, Charles Caudrelier s’emploie, avec succès, à faire avancer au mieux le Maxi Edmond de Rothschild. Aux commandes de la flotte de l’Arkea Ultim Challenge depuis le 17 janvier, le marin avait imprimé une cadence très élevée et comptait hier plus de 3 500 milles d’avance sur ses plus proches poursuivants. Mais avec l’appui et l’expertise de sa cellule de routage, il a pris hier soir la décision de mettre sa course sur pause pour une durée encore indéterminée. En effet, les conditions météorologiques attendues ce week-end aux alentours du cap Horn s’avèrent absolument incompatibles avec le passage du célèbre rocher, situé en Terre de Feu à l’extrémité sud de l’Amérique Latine. Un très large système dépressionnaire, résultat de la combinaison de deux dépressions, va balayer la zone et rendre toute navigation périlleuse ; des vents violents de 50 à 70 nœuds dans les rafales et une mer très forte sont attendus selon les prévisions.
News
01 février 2024, 17h03
Jamais vraiment seul
Pour ce vingt-cinquième jour de mer sur l’Arkea Ultim Challenge, le leader, Charles Caudrelier, a dépassé la longitude du fameux Point Nemo, le point de l’océan le plus éloigné de toute terre émergée sur la planète. C’est pourquoi ce passage est habitellement associé à l’idée de l’isolement. Mais pour le skipper du Maxi Edmond de Rothschild, l’inverse s’est produit. Alors qu’il n’avait croisé personne depuis les Kerguelen, le 22 janvier dernier, ce matin c’est avec surprise mais une joie non dissimulée qu’il a entendu l’alarme AIS résonner dans l’habitacle de son géant. Dans son Nord naviguait un équipage de l’Ocean Globe Race, un tour du monde avec escales durant lequel les concurrents ne disposent d’aucune technologie embarquée pour les aider dans leur navigation. Cette rencontre n’a duré que quelques instants tant les différences de vitesses entre les bateaux sont grandes. Puis, il faut dire que les conditions musclées du moment Charles Caudrelier a dû composer avec un bon flux de 30-35 nœuds tout au long de la journée n’invitaient pas à la contemplation.
Vidéo
01 février 2024
Rencontre en haute mer
Tandis qu’il s’approche du point Nemo ce jeudi, Charles Caudrelier a eu la surprise d’entendre son AIS sonner. Dans son Nord, il découvre un concurrent de l’Ocean Globe Race, également en course autour du monde mais dans un tout autre mode que le skipper du Maxi Edmond de Rothschild. Il s’agit d’une course en équipage, lancée à l’occasion des 50 ans de la première Whitbread. L’originalité de cette course est que les participants n’ont aucune technologie moderne à bord pour les aider dans leur navigation. D’ici le Cap Horn, le skipper du Gitana Team pourrait encore rencontrer 12 bateaux classiques, dont les célèbres Maiden et Pen-Duick VI.
News
31 janvier 2024, 18h24
Vers le point Nemo
Sur l’Arkea Ultim Challenge, les hommes comme leurs fabuleuses machines volantes portent les stigmates des vingt-quatre jours de mer qui viennent de s’écouler. Les vitesses auxquelles le tour du monde défile sous leurs flotteurs pourraient presque faire oublier l’intensité et l’engagement que réclame un tel exercice pour les solitaires en lice dans cette première édition. Solide leader, Charles Caudrelier poursuit sa route vers le cap Horn à haut régime même si les prochains jours amèneront le marin du Gitana Team à faire des choix importants. La pointe la plus australe de l’Amérique Latine est légendaire à bien des égards et se mérite.
Vidéo
30 janvier 2024
A l’assaut du grand sud !
Le leader de l’ARKEA ULTIM CHALLENGE - Brest a entamé cette 23e journée de course avec de belles lumières et des températures bien supérieures à celles attendues dans ces latitudes. En effet, le Maxi Edmond de Rothschild qui a plongé le long de la ZEA navigue désormais par 57 Sud. Et si ces dernières 24h ont été agitées, la météo du matin se montre plutôt favorable pour Charles Caudrelier, contrairement aux conditions de ses poursuivants.
News
29 janvier 2024, 13h39
D’un océan à l’autre
Depuis dimanche 28 janvier peu après 1 heure du matin, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild ouvrent la voie de l’Arkea Ultim Challenge Brest dans l’océan Pacifique, la plus vaste étendue liquide de la planète. Dans cette dernière valse à haute vitesse au pays de l’ombre, un enjeu majeur : arriver indemne au cap Horn.
Vidéo
29 janvier 2024
Navigation dans les 50e
L’entrée dans le Pacifique a été rapide à la faveur d’une dépression que le Maxi Edmond de Rothschild a pu attraper hier pour débuter sa navigation dans les 50e. Si l’objectif est toujours de préserver au maximum sa monture, l’avance de Charles Caudrelier continue pour autant de s'accroître : plus de 2 400 milles d’écart avec SODEBO Ultim 3. Ses poursuivants doivent composer avec des conditions météos musclées et peu propices aux trajectoires directes, tandis que le géant aux cinq flèches progressera vers l’Est. Le leader de l’ARKEA ULTIM CHALLENGE - Brest a pu s’accorder quelques heures de répit ce matin. Les températures des prochains jours devraient se rafraîchir à bord.
News
28 janvier 2024, 15h31
Pacifique droit devant !
La quatrième semaine de course sur l’Arkea Ultim Challenge - Brest démarre sur les chapeaux de roues pour Charles Caudrelier. Et ce nouveau dimanche en mer se montre bien actif : passage d’un océan à un autre avec, à la clé, un record en solitaire, négociation d’une nouvelle dépression… vous l’aurez compris, ça ne chôme pas sur le pont du Maxi Edmond de Rothschild qui navigue cet après-midi entre la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande. Malgré des journées qu’il qualifie de moins efficaces et de plus conservatrices, le marin du Gitana Team poursuit son enchaînement météo sans-faute et creuse encore l’écart sur ses poursuivants : plus de 2 000 milles sur Thomas Coville et 2 700 sur Armel Le Cléac’h, qui sont confrontés à un « Indien » bien moins coopératif et plutôt nerveux en termes de météo.
News
28 janvier 2024, 00h24
Record de l’océan Indien en solitaire pour Charles Caudrelier (sous réserve d’homologation)
Ce dimanche 28 janvier, deux jours environ après le passage du cap Leeuwin, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild ont franchi la longitude du cap du Sud-Est, la pointe la plus méridionale de Tasmanie (Australie) à 1h03min et 10 secondes (heure française) après 20 jours 11 heures 33 minutes et 10 secondes de course.
News
26 janvier 2024, 15h26
Nouveau temps de référence et changement d’océan à venir pour Charles Caudrelier
Ce vendredi 26 janvier, Charles Caudrelier entame son 20e jour de mer, dont la moitié passée en tête de l’Arkea Ultim Challenge Brest. Hier, en fin de journée française, le skipper du Maxi Edmond de Rothschild a franchi la longitude du cap Leeuwin, à la pointe Sud-Ouest du continent australien après 18 jours 5 heures 44 minutes et 5 secondes. Un temps canon qui permet au marin du Gitana Team d’établir une nouvelle référence en solitaire entre la pointe bretonne et le deuxième cap emblématique du tour du monde. Tel un métronome, le tandem Caudrelier / Gitana 17 imprime le rythme en avant de la course et cela même si ses plus proches poursuivants pointent leurs étraves à plus de 1 700 et 2 500 milles de son tableau arrière. Après deux journées de transition sous l’Australie, dans un vent soutenu et une mer formée, le leader débordera la Tasmanie et le cap du Sud-Est, qui marque la fin de l’Indien et l’entrée dans l’océan Pacifique, demain dans la soirée. L’acte III de cette première course autour du monde en solitaire des ULTIM pourra alors démarrer.
News
25 janvier 2024, 18h06
Troisième temps de l’histoire à Leeuwin, nouveau temps de référence en solitaire
Ce jeudi 25 janvier, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild ont franchi la longitude du cap Leeuwin, à la Pointe Sud-Ouest australienne à 19h 14min et 05 secondes (heure française) après 18 jours 5 heures 44 minutes et 5 secondes de course.
News
25 janvier 2024, 17h15
Vers le deuxième cap
Dans moins d’une heure et demie si les estimations de leurs routeurs s’avèrent exactes, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild franchiront la longitude du cap Leeuwin, deuxième cap emblématique de ce tour du monde d’Ouest en Est, situé en Australie. Ce nouveau point de passage ne marque cependant pas la fin de l’Ocean Indien qui rappelons-le s’arrête au Sud de la Tasmanie au Cap Sud-Est. Pour autant, le marin du Gitana Team devrait s’offrir un temps canon à la pointe Sud-Ouest du continent australien et surpasser la performance de François Gabart en 2017. Côté course, malgré sa confortable avance sur ses plus proches poursuivants et son cavalier seul sur l’Ocean Indien, Charles Caudrelier ne ménage pas sa peine. Entre lundi après-midi, suite à son contournement de l’archipel des Kerguelen, et la nuit dernière, il a dû réaliser pas moins de dix-sept empannages le long de la Zone d’Exclusion Antarctique avant de pouvoir débuter un long bord vers l’Est. Des manœuvres qui, bien que les conditions météos aient été tout à fait maniables ces derniers jours, réclament non seulement beaucoup d’énergie mais réduisent considérablement les phases de sommeil et de récupération du solitaire.
Vidéo
24 janvier 2024
Jour 17, nouvelle journée active pour Charles Caudrelier
Tandis que le Maxi Edmond de Rothschild pointe ses étraves vers la prochaine marque de ce tour du monde, le cap Leeuwin à la pointe Sud-Ouest australienne, Charles Caudrelier nous partage ses conditions du moment. En attente de la prochaine dépression qui l’emmènera vers la fin de l’océan Indien, le skipper du Gitana Team doit encore s’appliquer dans une série d’empannages le long de la ZEA. L’ambiance est plus fraîche dans le cockpit du géant aux cinq flèches mais les couleurs magnifiques à l’extérieur entre soleil, grains et nuages bas.
News
23 janvier 2024, 18h27
Slalom indien
Le seizième jour de mer des solitaires de l’Arkea Ultim Challenge Brest a débuté ce mardi en début d’après-midi. Pour Charles Caudrelier, solide leader de ce tour du monde, l’ambiance était studieuse sur le pont du Maxi Edmond de Rothschild. Désormais dans la traîne d’une dépression, le marin doit composer avec des vents de Ouest-Sud-Ouest de 20-25 nœuds et une mer de 3- 4 mètres pour enchaîner les empannages non loin de la Zone d’Exclusion Antarctique. Dans le sillage du géant aux cinq flèches, un nouveau solitaire a fait son entrée dans l’océan Indien. Depuis la mi-journée, Armel Le Cléac’h fait en effet partie du club des 3 avec Thomas Coville et Charles Caudrelier. Anthony Marchand, malgré son avarie de foil bâbord, devrait très prochainement les rejoindre. Le skipper d’Actual Ultim 3 a été ralenti et on l’imagine son maxi-trimaran est désormais privé de son plein potentiel mais il a fait savoir qu’il ne prévoyait pas d’escale technique à ce stade.
News
22 janvier 2024, 17h57
Les Kerguelen dans le sillage
La quinzième journée de mer de Charles Caudrelier sur l’Arkea Ultim Challenge Brest a été marquée par le contournement des îles Kerguelen mais aussi par une belle rencontre au large de l’archipel français qui constitue l’un des cinq districts des Terres australes et antarctiques. Au classement de fin de journée, le Maxi Edmond de Rothschild poursuit son cavalier seul dans l’océan Indien et compte ce soir plus de 1 400 milles d’avance sur son poursuivant le plus proche, Thomas Coville.
News
21 janvier 2024, 11h14
Un dimanche dans l’Indien
Ce dimanche, 13h30, marquera les quinze jours de mer de Charles Caudrelier sur l’Arkea Ultim Challenge. Depuis vendredi après-midi et son passage du cap des Aiguilles, à la pointe sud-africaine, le solide leader du tour du monde des ULTIM navigue dans l’océan Indien et il ne traîne pas en route. Parvenant à se glisser à l’avant d’une dépression, il y a quatre jours dans l’Atlantique Sud, le marin du Gitana Team aligne des journées à plus de 800 milles parcourus et, dans la journée, il passera la barre symbolique des 10 000 milles réellement couverts depuis le départ brestois du 7 janvier. Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, le skipper du Maxi Edmond de Rothschild s’est même offert une progression sur 24h très proche de celle du record de la distance en solitaire et en multicoque : 842 milles parcourus contre les 850 de référence, propriété de François Gabart depuis 2017. Mais ces chiffres sont loin des préoccupations de Charles Caudrelier comme il le confiait hier dans ses images du large. Le skipper est totalement dédié à la marche de sa fabuleuse machine volante, avec laquelle il est en parfaite osmose.
Vidéo
21 janvier 2024
Lever de soleil dans les quarantièmes
Tandis qu’il a doublé en fin de nuit dernière l’archipel de Crozet et fait désormais route vers les îles Kerguelen, Charles Caudrelier nous offrait un magnifique lever de soleil dans les mers australes. Les conditions météos sont exceptionnelles pour ce début d’Ocean Indien comme en témoignent les images sans nuage venues du bord mais aussi les vitesses du Maxi Edmond de Rothschild : près de 800 milles encore parcourus ces dernières 24h.
Vidéo
20 janvier 2024
Première journée dans l’océan Indien et dépassement de l’île Marion
La première journée de navigation du Maxi Edmond de Rothschild dans l’océan Indien est marquée par le dépassement de l’île Marion ; cette île australe située à 1 800 km dans le Sud-Est de la pointe sud-africaine. Flirtant actuellement à la limite de la zone des glaces pour profiter d’un couloir de vent optimum, le géant aux cinq flèches poursuit sa longue chevauchée à plus de 30 noeuds de moyenne.
Vidéo
20 janvier 2024
Nouveau temps de référence pour Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild
En franchissant le cap de Bonne-Espérance hier, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild ont établi un nouveau temps de référence, entre l’équateur et ce premier cap : 5 jours 17 heures 20 minutes et 34 secondes. Mais sur une course autour du monde, les records ne sont pas l’objectif pour le skipper de l’écurie aux cinq flèches. Ménager sa monture et conserver un bateau en parfait état reste l’enjeu de chaque instant.
News
19 janvier 2024, 15h33
Le Maxi Edmond de Rothschild, en tête à Bonne-Espérance
Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild ont franchi la longitude du cap de Bonne-Espérance ce vendredi 19 janvier à 14h32’22. En tête de l’Arkea Ultim Challenge - Brest, le marin du Gitana Team a parcouru sur cette descente de l’Atlantique 8 399 milles en 12 jours 1 heure 2 minutes et 22 secondes de mer, soit une vitesse moyenne de 28,85 nœuds au réel.
News
18 janvier 2024, 18h06
Le Maxi Edmond de Rothschild dans les quarantièmes
Les quarantièmes rugissants et les cinquantièmes hurlants, ces latitudes extrêmes du Grand Sud font partie de la légende des tours du monde. Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild y naviguent, en tête de flotte, depuis la mi-journée. Mais malgré ce leadership, ce 11e jour de course sur l’Arkea Ultim Challenge - Brest est empreint de sentiments mêlés. En effet, ce matin, le skipper du Gitana Team ne cachait pas sa déception suite à l’annonce d’une avarie majeure survenue à bord du trimaran SVR-Lazartigue. Une voie d’eau consécutive à une collision obligeait Tom Laperche à mettre sa course entre parenthèses. Au-delà de l’admiration que Charles porte au benjamin de la course, ces deux-là ont animé magnifiquement les 7 000 premiers milles de ce Tour du Monde et c’est toujours avec regret que l’on voit un tel adversaire quitter le jeu, même si l’on espère que cela sera temporaire. Seul en tête, avec désormais plus de 694 milles sur Thomas Coville, troisième, Charles Caudrelier devrait passer la longitude du cap de Bonne-Espérance demain après-midi ; une étape symbolique mais surtout synonyme de son entrée dans les mers australes.
News
17 janvier 2024, 17h33
Changement de leader
En tête de flotte de l’Arkea Ultim Challenge, Charles Caudrelier et Tom Laperche poursuivent leur incroyable traversée de l’Atlantique Sud et impriment une cadence très élevée. Sur les dernières 24 heures, le Maxi Edmond de Rothschild a avalé plus de 800 milles nautiques en direction du cap de Bonne-Espérance et les vitesses moyennes ne devraient pas décroitre dans les prochaines heures. Avec son compagnon d’échappée, ils naviguent actuellement dans un flux de Nord-Ouest d’environ 25 nœuds en bordure d’un front qui va les propulser vers les 40èmes rugissants et l’entrée des mers du Sud. Côté classement, ce mercredi a été marqué par un changement de leader puisqu’au petit matin Charles Caudrelier a grillé la priorité au benjamin de la course et repris les rênes du tour du monde ; une place qu’il avait cédée samedi dernier.
Vidéo
17 janvier 2024
Croisement aux allures de match-race dans l'Atlantique Sud
Après 10 jours de course sur l'Arkea Ultim Challenge et tandis que la tête de flotte navigue en plein Atlantique Sud, en approche des 40, Charles Caudrelier nous offre ce magnifique croisement de fin de nuit entre le Maxi Edmond de Rothschild et SVR Lazartigue. Les deux géants naviguaient au contact depuis des jours. Ce matin, chacun trace sa route et cela permet au skipper du Gitana Team de s'emparer du leadership.
News
16 janvier 2024, 18h17
Dans le train de l’Atlantique Sud
Hier en fin de journée, Charles Caudrelier croisait au large des côtes brésiliennes, par le travers de Cabo Frio et de la latitude de Rio de Janeiro. Ce mardi, le Maxi Edmond de Rothschild a largement incurvé sa route vers le Sud-Est et débuté ainsi la traversée de l’Atlantique Sud en direction du premier grand cap - Bonne-Espérance - de cette Arkea Ultim Challenge. La cadence est élevée et le rythme imprimé par les solitaires impressionne passionnés et observateurs avertis, mais pourtant ces longs bords de portant sont aussi l’occasion de bonnes phases de récupération avant de rentrer dans la dureté des mers du Sud, comme le confiait le marin du Gitana Team. En tête de course, le duel que se livrent les premiers de cordée demeure intense. Au classement du soir, l’avance de Tom Laperche avait bien fondu et Charles Caudrelier revenait ainsi à moins de 10 milles du jeune leader.
Vidéo
16 janvier 2024
Chaleur et bricolage à bord du Maxi Edmond de Rothschild
Tandis que le Maxi Edmond de Rothschild poursuit sa descente dans l’Atlantique Sud et croise par 30° Sud, la chaleur est encore bien présente dans le cockpit du géant de 32 mètres. Mais pour se protéger et trouver un sommeil plus réparateur, Charles Caudrelier ne manque pas d’idées…
News
15 janvier 2024, 16h05
Maxi Edmond de Rothschild dans les ouvreurs de l’Atlantique Sud
Il y a une semaine, les six pionniers de l’Arkea Ultim Challenge quittaient Brest après un départ à la fois empreint d’émotions mais aussi d’impatience ; ces sentiments mêlés qui marquent les grandes premières ! Depuis les solitaires sont parfaitement rentrés dans la course et les huit jours qui viennent de s’écouler donnent le ton : intense ! Aux avant-postes dès la sortie du Golfe de Gascogne, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild comptent parmi les grands animateurs de ce début de tour du monde. Une affiche qu’ils partagent avec le benjamin de l’épreuve, Tom Laperche, très à l’aise à la barre de son géant. La bagarre que se livrent les deux marins, désormais lancés à pleine vitesse dans la descente de l’Atlantique Sud, est de haute volée et à la hauteur des attentes. Mais la course ne fait que débuter comme le rappellent les marins. Ce lundi après-midi, le marin du Gitana Team avait parcouru près de 5 200 milles au réel sur un tracé théorique qui en compte plus de 22 000 milles.
Vidéo
15 janvier 2024
Réveil actif sur le Maxi Edmond de Rothschild !
Après une nuit à hautes vitesses, Charles Caudrelier et Tom Laperche continuent leur descente de l’Atlantique Sud au large du Brésil avec près de 400 milles nautiques (740km) d'avance sur leur poursuivant direct, Thomas Coville.
News
13 janvier 2024, 16h35
Aux portes de l’Atlantique Sud
Après un peu plus de six jours de course, la tête de flotte de l’Arkea Ultim Challenge Brest en termine avec l’Atlantique Nord et naviguera dans les prochaines heures dans l’hémisphère Sud. Charles Caudrelier et Tom Laperche poursuivent leur échappée et ouvrent toujours la voie en approche de la côte Nord brésilienne. Ils ont profité d’un Pot-au-Noir peu actif pour gagner rapidement au Sud ce samedi et devraient franchir l’équateur en milieu de soirée. Derrière, à plus de 200 milles de leurs sillages, leurs plus proches poursuivants commencent eux à subir les effets de la Zone de Convergence intertropicale comme en témoigne la baisse significative des vitesses moyennes.
News
12 janvier 2024, 17h22
En route vers le Sud
La flotte de l’Arkea Ultim Challenge Brest a attaqué son sixième jour de mer ce vendredi à la mi-journée. En tête, un duo d’ouvreurs se dessine depuis le passage de la dépression dans la nuit de mercredi à jeudi. Charles Caudrelier et Tom Laperche ont en effet su transformer leurs quelques milles d’avance en un léger matelas. Au pointage de 18h, le benjamin de la course avait repris la main pour 7 milles tandis que Banque Populaire XI et Sodebo Ultim 3, respectivement 3e et 4e, pointaient à 222 milles et 236 milles du tableau arrière du leader. Après une journée de transition au portant, bien appréciée par les solitaires pour recharger les batteries, demain, un nouveau passage clé attend les géants de 32 mètres et leur skipper. Car avant de pouvoir célébrer le changement d’hémisphère et le début de la navigation dans les latitudes Sud, le skipper du Maxi Edmond de Rothschild et ses compagnons tourdumondistes devront s’affranchir du fameux Pot-au-Noir.
News
11 janvier 2024, 18h41
L’après-front
La dépression que les solitaires de l’Arkea Ultim Challenge ont dû affronter la nuit dernière était redoutée par tous tant les différents modèles annonçaient un phénomène rapide mais violent. Et ces derniers avaient raison : des vents moyens autour des 30 nœuds, avec de fortes rafales enregistrées au-delà des 50 nœuds… Le tout associé à une forte activité orageuse et à une mer démontée. Peu après 22h, Charles Caudrelier était le premier à lancer les grandes manœuvres et à passer le front. Il était suivi de très près par Tom Laperche. Ce duo est parvenu à distancer un peu ses plus proches poursuivants Armel Le Cléac’h et Thomas Coville et s’est échangé, au gré des pointages, le commandement de la flotte ULTIM. Au pointage de 20h, il comptait entre 35 et 45 milles d’avance. Un écart en réalité plus important et plus proche des 100 milles car la distance de la cartographie est calculée par rapport à l’orthodromie (la route directe, ndlr) et non selon les options météos à venir.
News
10 janvier 2024, 17h49
Premier passage de front
Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas sur la flotte de l'Arkea Ultim Challenge - Brest. Libérés des griffes de l'anticyclone qui les a bloqués hier au large de l’archipel portugais de Madère, le skipper du Maxi Edmond de Rothschild et quatre de ses compagnons de route se préparent à vivre des conditions musclées dans les prochaines heures. En effet, ils doivent négocier la nuit prochaine la première tempête de leur tour du monde. Au menu, passage de front avec un virement de bord à placer dans un vent de 30 nœuds moyens et une mer qui pourrait atteindre les 4 - 5 mètres. Si le phénomène devrait être de courte durée, il n’en restera pas moins intense pour Charles Caudrelier et les solitaires ULTIM d’autant que la mer restera elle formée de longues heures.
Vidéo
10 janvier 2024
En route vers la première dépression
« Fin du troisième jour de mer. On a passé Madère cette nuit et là nous sommes dans un petit reaching, on va chercher un gros front avec un peu de vent dedans et de la mer !"
News
09 janvier 2024, 17h15
Compteurs à zéro au large de Madère !
Partie de Brest dimanche à 13h30, la flotte de l’Arkea Ultim Challenge connaît une troisième journée de mer marquée par le petit temps. Alors que Charles Caudrelier et ses cinq compagnons de tour du monde ont pu mener un début de course tambour battant en exploitant le plein potentiel de leurs formidables machines volantes, aujourd’hui l’ambiance a totalement changé et les vitesses ont brutalement chuté. En panne de vent depuis ce matin, les géants de 32 mètres contournent en effet une zone de hautes pressions. Pour négocier au mieux cette bulle anticyclonique, où l’aléatoire règne, les marins savent que l’opportunisme et la patience seront leurs meilleures armes. D’autant que ce scénario météo s’avère propice à un regroupement général en approche de l’archipel portugais de Madère. Pour quelques milles, Charles Caudrelier a cédé son leadership à Thomas Coville. Les deux hommes se sont même croisés à seulement quelques longueurs cet après-midi dans une ambiance de match-racing océanique.
News
08 janvier 2024, 17h29
Au contact
L’Arkea Ultim Challenge - Brest débute de la plus belle des manières. Hier, à 13h30, la flotte des six géants nous a offert un spectacle de toute beauté pour saluer le public venu très nombreux que ce soit à terre ou en mer. Après un premier bord timide et archimédien, le vent prenait du coffre à mesure que les solitaires pointaient les étraves de leurs incroyables machines vers le large. Ces quelques nœuds supplémentaires dans les voiles permettaient au Maxi Edmond de Rothschild et à ses concurrents de démontrer leur potentiel de vol. Dressés sur leurs foils, les coques en l’air ils s’échappaient vers leur premier tour du monde en course et en solitaire : sublime ! Depuis, c’est au contact, que se déroulent ces premiers moments de mer. Et tandis qu’ils naviguent déjà par le travers du Portugal, après un peu plus de 24 heures de course, Charles Caudrelier mène la danse pour quelques milles.
Vidéo
08 janvier 2024
Premières images du large de Charles Caudrelier
"Première nuit passée. Nous étions plutôt sur un rythme de Route du Rhum que sur un ryhme de tour du monde"
Photos
07 janvier 2024
Jour J : départ de l'Arkea Ultim Challenge - Brest
Charles Caudrelier, à bord de son Maxi Edmond de Rothschild et accompagné de son équipe, a appareillé à 9h57 précises pour doucement s'approcher de la ligne de départ. Derniers réglages, petite sieste, discussion avec son team, saut des équipiers pour quitter le maxi... Découvrez ces images inédites.
Vidéo
08 janvier 2024
Un départ pour l’histoire !
Devant la foule brestoise et avec beaucoup d’émotion, les six solitaires ont pris le départ de l’ARKEA ULTIM CHALLENGE - Brest et ainsi marqué l’histoire de leur empreinte aujourd’hui. Charles Caudrelier, étonnement serein avant de prendre le départ de ce tour du monde en solitaire, s’est élancé à bord du Maxi Edmond de Rothschild à 13h30 sur le plus merveilleux des parcours de la course au large. Un véritable rêve d’enfant qui prend forme et un défi immense qui se dresse désormais devant le skipper du Gitana Team.
News
07 janvier 2024, 10h05
Arkea Ultim Challenge - Brest, un départ pour l’histoire
Dimanche 7 janvier 2024, 13h30. Ce rendez-vous pris de longue date paraissait très lointain durant des semaines mais nous y sommes ! À l’heure prévue, six solitaires se sont élancés de Brest à l’assaut du plus merveilleux des parcours de la course au large : le tour du monde à la voile. Mais pour la première fois de l’histoire, cette circumnavigation se fera en multicoque et en course. Et comme le disait si justement un partenaire de l’épreuve il y a quelques jours en s’adressant à eux : ils seront « à jamais les premiers ». Ce matin sur les pontons, l’émotion était sur tous les visages et à la hauteur de l’évènement. Accompagnés de leur famille, amis et équipes, Charles Caudrelier, Anthony Marchand, Tom Laperche, Armel Le Cléac’h, Thomas Coville et Eric Péron ont rejoint un à un leur géant de 32 mètres avant de prendre le chemin du large après une parade dans un goulet brestois noir de monde. Pour Charles Caudrelier, à la barre du Maxi Edmond de Rothschild, c’est un rêve d’enfant qui prend forme aujourd’hui : il part pour son premier tour du monde en solitaire.
Photos
07 janvier 2024
Jour J : juste avant de quitter les pontons brestois
Redécouvrez les derniers Instants à terre de Charles Caudrelier, sa famille, son équipe. Des moments émouvants avant de prendre le large pour ce tour du monde inédit.
News
06 janvier 2024, 19h21
WAYPOINT, le nouveau rendez-vous du Gitana Team autour du monde
Chaque semaine durant l’Arkea Ultim Challenge, tous les jeudis, le Gitana Team vous proposera un point complet sur la course de Charles Caudrelier et du Maxi Edmond de Rothschild. À travers son émission vidéo hebdomadaire, vous découvrirez les images du bord, l’analyse météorologique et stratégique livrée par les membres de la cellule routage, mais aussi les coulisses de l’écurie aux cinq flèches lorsque son bateau amiral est en course. Enfin, ce rendez-vous se conclura par la grande interview du large réalisée chaque semaine par un invité de marque différent. Charles lui livrera ses impressions et ses sentiments tout au long de cette grande aventure.
Photos
06 janvier 2024
Arkea Ultim Challenge, Village départ à Brest
Le 7 janvier 2024 s'élance l'Arkea Ultim Challenge - Brest, le premier tour du monde en solitaire et en course des Ultim, les maxi-trimarans volants de 32 m. À la barre du Maxi Edmond de Rothschild, Charles Caudrelier fera partie des six marins pionniers de cette aventure planétaire. Avec plus de 22 000 milles nautiques ( 40 000 km) à parcourir en laissant à bâbord les trois grands caps emblématiques du tour du monde, les premiers solitaires sont attendus à Brest après 45 à 50 jours de mer, soit un retour vers le 20 février.
Vidéo
05 janvier 2024
Le parcours expliqué par Charles Caudrelier
Charles Caudrelier nous emmène sur le tracé planétaire de l’Arkea Ultim Challenge à travers la nouvelle création animée signée par les équipes de PolaRYSE. À évènement exceptionnel, parcours hors-norme. Ce sont plus de 22 000 milles qui attendent Charles Caudrelier et ses 5 concurrents au départ de l'Arkea Ultim Challenge Brest. Tout commence par la descente de l'Atlantique Nord avec un passage par le « Pot-au-Noir », avant de basculer vers les latitudes Sud et de mettre le cap vers Bonne-Espérance et les mers australes. Débutera alors le contournement de l’Antarctique avec la traversée de l’océan Indien et du Pacifique. Une vingtaine de jours de navigation dans le froid et l’isolement particulièrement redoutée par les solitaires. Cette longue navigation laissera place au Mythique Cap Horn. Le retour dans l’Atlantique est souvent synonyme de délivrance mais les marins ne s’y trompent pas car cette dernière remontée est semée d’embûches et toujours très difficile avec deux contournements d’anticyclones, une nouvelle Zone de Convergence Inter-Tropicale à négocier et surtout une fin de parcours qui en hiver peut s’avérer très musclée.
Photos
06 janvier 2024
Brest : dernière sortie avant le départ
Quarante-huit heures avant le grand départ de l'Arkea Ultim Challenge - Brest, Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild ont profité de conditions météorologiques clémentes pour effectuer une dernière sortie de réglages au large de la cité du Ponant. Ces derniers milles avant l'entrée en lice, toujours prévue dès dimanche à 13h30, ont été salués par des lumières de toute beauté et typiques de la rade brestoise.
Vidéo
04 janvier 2024
Portrait de Charles Caudrelier
News
04 janvier 2024, 11h14
Charles Caudrelier, premier tour du monde en solitaire pour une première !
Skipper du Maxi Edmond de Rothschild depuis 2019, date de son entrée au sein de l’écurie Gitana, Charles Caudrelier possède aujourd’hui l’un des plus beaux palmarès de la course au large française. Et pourtant, celui qui a tiré ses premiers bords en baie de Port-la-Forêt, en Bretagne, porté par la passion paternelle pour la discipline, et qui fêtera ses 50 ans le 26 février prochain, sera dimanche au départ de son tout premier tour du monde en solitaire. Pour cette grande aventure maritime inédite jamais les ULTIM volants ne se sont affrontés en course sur ce parcours de 22 000 milles ils seront six marins. Un plateau resserré mais dont la qualité promet une régate d’une grande intensité de 45 à 50 jours et surtout à l’échelle planétaire. Bizuth sur cette Arkea Ultim Challenge - Brest, Charles Caudrelier n’en demeure pas moins l’un des favoris. Un statut qui lui avait plutôt très bien réussi en novembre 2022 sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe.
News
07 décembre 2023, 08h47
La lignée des GITANA se poursuit
Les membres du Gitana Team étaient réunis, ce jeudi 7 décembre à Paris, autour d’Ariane de Rothschild pour une célébration, la remise du Prix Henri Kummerman par l’Académie de Marine, mais aussi pour une grande annonce portant sur l’avenir de l’écurie aux cinq flèches. Héritière d’une saga maritime familiale unique au monde, Ariane de Rothschild entend bien perpétuer cette lignée légendaire, qu’avec son mari Benjamin de Rothschild ils ont mué en école d’excellence et en véritable laboratoire technologique. À l’été 2017, le Gitana Team dévoilait le Maxi Edmond de Rothschild : un pionnier ! Le premier grand trimaran de course au large conçu pour voler en haute mer. Six ans plus tard, l’équipe annonce sa descendance. Une nouvelle monture volante signée par un design team unifié Verdier/Gitana et construit à Lorient par CDK technologies. Ce maxi-multicoque de nouvelle génération verra le jour courant 2025.
News
07 décembre 2023, 08h44
Ariane de Rothschild reçoit le Prix Henri Kummerman
Le Prix Henri Kummerman, décerné ce jeudi par l’Académie de Marine à Ariane de Rothschild, récompense une personnalité ou une équipe qui se distingue par ses travaux ou ses succès dans le domaine de l’amélioration des méthodes de construction ou d’exploitation des navires de commerce de toute sorte.
News
18 novembre 2023, 15h48
Le Maxi Edmond de Rothschild reprend la mer
Mardi dernier en fin de journée martiniquaise, le Maxi Edmond de Rothschild franchissait la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. Charles Caudrelier et Erwan Israël s’adjugeaient la troisième place dans la catégorie ULTIM après plus de 16 jours de mer. Un podium acquis de haute lutte et dont le duo ne cachait pas sa fierté avec le recul tant c’est un animal blessé qui rejoignait les pontons de Fort-de-France. Quatre jours plus tard, grâce au travail exemplaire de son équipe à terre, le géant aux cinq flèches peut prendre le chemin du retour vers sa base en vue d’un rapide chantier mais surtout du tour du monde en solitaire, l’Arkea Ultim Challenge.
Vidéo
18 novembre 2023
Direction Lorient pour le Maxi Edmond de Rothschild
Quatre jours après son arrivée à Fort-de-France, le Maxi Edmond de Rothschild entame son convoyage retour ce samedi grâce à la mobilisation et au travail remarquable de l'équipe technique du Gitana Team qui a pansé les plaies du géant aux cinq flèches. Charles Caudrelier et ses hommes ont déjà le regard tourné vers l'Arkea Ultim Challenge qui s'élance dans 50 jours.
News
15 novembre 2023, 04h07
Charles Caudrelier et Erwan Israël, troisièmes à Fort-de-France
Le duo du Maxi Edmond de Rothschild a le sens du timing ! Hier, mardi 14 novembre, il était 17h 10min (heure locale), 22h 10min (heure de Paris) lorsque le géant aux cinq flèches a fait son entrée dans la baie de Fort-de-France ; un passage de ligne de toute beauté, éclairé par les dernières lueurs du jour. À leur arrivée au ponton d’honneur, Charles Caudrelier et Erwan Israël étaient accueillis par un public martiniquais venu en nombre saluer la performance des marins après 16 jours 9 heures 5 minutes et 43 secondes de mer et près de 10 000 milles (18 500 kilomètres) parcourus depuis le départ du Havre le 29 octobre dernier. Les hommes du Gitana Team signent la 3e performance des ULTIM sur cette Route du Café et complètent le podium d’une épreuve brillamment remportée dimanche soir par le Maxi Banque Populaire XI.
Vidéo
15 novembre 2023
Une transat riche en enseignements
« Parfois c’est dans les échecs que lon apprend le plus ! » : ce sont les mots de Charles Caudrelier à son arrivée en Martinique quelques minutes après le passage de ligne du Maxi Edmond de Rothschild et sa 3e place dans la Transat Jacques Vabre. Touché par des avaries tout au long des 10 000 milles parcourus du Havre à Fort-de-France, le vainqueur de la Route du Rhum 2022 et son co-skipper Erwan Israël ont fait preuve d’une grande ténacité pour dépasser leurs problèmes techniques et finalement monter sur la 3e marche du podium des ULTIM.
News
14 novembre 2023, 21h39
Le Maxi Edmond de Rothschild complète le podium des ULTIM à Fort-de-France
Le podium ULTIM de l’édition 2023 de la Transat Jacques Vabre - Normandie Le Havre est au complet. Après le Maxi Banque Populaire XI, grand vainqueur de la Route du Café, et SVR-Lazartigue, son dauphin, le Maxi Edmond de Rothschild est le troisième géant à rallier La Martinique. C’est à 17h 10min (heure locale), 22h 10min (heure de Paris) ce mardi 14 novembre qu’il s’est présenté dans la baie de Fort-de-France. Une arrivée de jour très appréciée, qui a non seulement donné lieu à de magnifiques images pour clore cette grande transatlantique avec un Gitana 17 en plein vol au passage du célèbre rocher du Diamant, mais également permis au public de venir nombreux accueillir le duo du Gitana Team. Les traits étaient tirés par 16 jours 9 heures et 5 minutes et 43 secondes de régate intense mais les larges sourires de Charles Caudrelier et Erwan Israël au passage de la ligne en disaient long sur leur plaisir de finir cette course.
Photos
15 novembre 2023
Arrivée Transat Jacques Vabre
Le podium ULTIM de l’édition 2023 de la Transat Jacques Vabre - Normandie Le Havre est au complet. Après le Maxi Banque Populaire XI, grand vainqueur de la Route du Café, et SVR-Lazartigue, son dauphin, le Maxi Edmond de Rothschild est le troisième géant à rallier La Martinique.
News
13 novembre 2023, 16h00
Le Maxi Edmond de Rothschild à 800 milles de l’arrivée à Fort-de-France
L’édition 2023 de la Route du Café touche à sa fin. Hier, le Maxi Banque Populaire XI a ouvert le bal en franchissant, en vainqueur, la ligne d’arrivée dans la Baie de Fort-de-France après 14 jours et 10 heures de course. SVR - Lazartigue l’imitait cinq heures plus tard pour prendre la 2e place à l’issue d’un formidable duel. Armel Le Cleac’h et son team signent ici une très belle performance et succèdent ainsi au Maxi Edmond de Rothschild au palmarès de l’épreuve. Pour Charles Caudrelier et Erwan Israël, l’arrivée se rapproche - 800 milles ce lundi après-midi - mais à bord de leur maxi-trimaran « blessé », le duo reste sous la menace de ses poursuivants pour le podium. Enfin sortis d’un Pot-au-Noir bien moins coopératif avec eux qu’avec leurs adversaires, les hommes du Gitana Team ont retrouvé du vent et s’appliquent aux réglages tout en se relayant à la barre. Leur arrivée est pour le moment prévue demain - mardi 14 novembre - en fin de journée heure de Fort-de-France.
Vidéo
13 novembre 2023
Dernière ligne droite vers Fort-de-France
Hier soir en fin de journée, le Maxi Banque Populaire XI a franchi la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre - Normandie Le Havre en vainqueur. Erwan Israël et le Gitana Team félicitaient ce matin Armel Le Cléac’h et tout le Team Banque Populaire pour cette belle victoire. En mer, la course continue pour le Maxi Edmond de Rothschild, qui s’est défait dans la nuit des griffes du Pot-au-Noir. C’est désormais une grande ligne droite qui se présente devant les étraves du maxi-trimaran aux cinq flèches, direction la Martinique à moins de 900 milles !
News
11 novembre 2023, 15h50
Réparation et ballet d’empannages brésiliens
À l’image du duo de tête de la Transat Jacques Vabre, le Maxi Edmond de Rothschild tricote au portant depuis hier aux abords d’une zone d’exclusion à la navigation le long des côtes nord brésiliennes. Ce jeu d’empannages, qui réclame déjà de nombreuses manœuvres et de la concentration aux duos, a été pimenté par une difficile séance de bricolage à bord du géant aux cinq flèches. Mais les nouvelles du large sont bonnes ce samedi ! Le skipper a œuvré une bonne partie de la nuit à l’arrière de la coque centrale pour réparer la casse du système de barre survenue hier matin. Au classement, la perte de terrain est conséquente sur le Maxi Banque Populaire XI et SVR Lazartigue mais grâce à leurs efforts pour se relayer sans cesse à la barre, Charles Caudrelier et Erwan Israël sont parvenus à conserver une avance acceptable sur leurs poursuivants. À 1 500 milles de l’arrivée, la route est encore longue d’autant que le Pot-au-Noir va venir jouer les trouble-fêtes dans les prochaines heures. Un scénario que ne connaitront néanmoins pas les deux maxi-multicoques de tête, ce qui devrait encore creuser l’écart avant Fort-de-France.
Vidéo
11 novembre 2023
Système de barre de nouveau opérationnel à bord du Maxi Edmond de Rothschild
Depuis le départ de la Transat Jacques Vabre - Normandie Le Havre, l'équipage du Maxi Edmond de Rothschild a dû faire face à un certain nombre de problèmes techniques. Jusqu'à hier matin où ils ont connu une lourde avarie du système de barre les obligeant à se relayer à la conduite du géant avec uniquement leur safran central. Cette casse leur a fait perdre beaucoup de terrain sur la tête de flotte. Mais ce matin, les nouvelles étaient plutôt positives pour Charles Caudrelier et Erwan Israël. En fin de nuit, le skipper de Gitana 17 a trouvé l'énergie pour mettre en oeuvre la procédure de réparation imaginée avec les hommes du Gitana Team à terre. Un gros travail que l'équipe technique saluait en ce jour férié. Si le Maxi Edmond de Rothschild n'a pas pour autant retrouvé 100 % de son potentiel, il dispose à nouveau de plus d'armes pour défendre jusqu'au bout sa place sur le podium.
News
10 novembre 2023, 13h02
Avarie majeure de barre à bord du Maxi Edmond de Rothschild
Après 12 jours de course, les ULTIM de tête ont attaqué la dernière ligne droite de leur grand parcours de 7 500 milles sur l’Atlantique et naviguent désormais au portant en direction de l’hémisphère Nord à proximité immédiate d’une grande zone d’exclusion à la navigation le long de la côte nord brésilienne. Pour les hommes du Maxi Edmond de Rothschild, cette dernière partie de course s’annonce difficile et d’autant plus depuis ce matin. Dès leur départ du Havre, donné le 29 octobre dernier, Charles Caudrelier et Erwan Israël n’ont pas été épargnés par les problèmes techniques. Ils ont dû très vite exploiter un bateau qui n’était plus à 100 % de son potentiel et adapter leur course en conséquence. Mais ce matin, un choc a occasionné une lourde avarie du système de barre ; une casse majeure avec laquelle les marins devront composer jusqu’à l’arrivée encore distante de 2 000 milles.
News
08 novembre 2023, 16h43
Ascension dans le sillage et Martinique devant les étraves du Maxi Edmond de Rothschild
Depuis hier, et le départ des Imoca donné dans la matinée au Havre, la flotte de la Transat Jacques Vabre 2023 est au complet sur l’Atlantique. Mais tandis que les monocoques du Vendée Globe entament leur 2e jour de mer, pour les ULTIM, ce mercredi 8 novembre sonnait le 10e jour de course. Peu après 15h, le Maxi Edmond de Rothschild enroulait en troisième position la marque de parcours de l’Ascension, par 8° Sud, et comptait environ cinq heures de retard sur le duo de tête. Ce passage très attendu à proximité de l’île britannique marquait non seulement le dernier tronçon de parcours vers la Martinique mais aussi la fin d’un très long bord de près, débuté à la sortie du Pot-au-Noir il y a trois jours de cela. C’est désormais au portant, une allure qu’affectionne le géant aux cinq flèches comme le soulignait son skipper ce matin, que vont se disputer les 3 000 milles restants jusqu’à l’arrivée en Martinique. Malgré les milles perdus ces dernières 24 heures, Charles Caudrelier et Erwan Israël attaquaient cette nouvelle partie de course avec beaucoup de détermination. Non seulement la course est loin d’être finie mais surtout les marins sont bien conscients que sur leurs machines les retards peuvent se faire mais aussi se défaire en un rien de temps.
News
06 novembre 2023, 17h45
Louvoyage vers Ascension
Les ULTIM ont célébré hier leur première semaine de course sur la Transat Jacques Vabre 2023. Mais l’heure n’était pas vraiment à la fête à bord du Maxi Edmond de Rothschild. Pour Charles Caudrelier et Erwan Israël les heures passées dans le Pot-au-Noir ont été particulièrement éprouvantes tant sur le plan physique que comptablement au classement. Depuis, le duo du Gitana Team a laissé ce mauvais passage dans son sillage et a pu profiter de conditions plus propices pour recharger les batteries et repartir en chasse. Troisièmes ce lundi soir, à une trentaine de milles théoriques du solide leader, le Maxi Banque Populaire XI, ils s’appliquent et se relayent aux réglages pour optimiser la trajectoire et la vitesse du géant aux cinq flèches.
Vidéo
06 novembre 2023
Nouvelles du bord, lundi 6 novembre
Après une semaine de course, et tandis que le Maxi Edmond de Rothschild navigue depuis hier dans les alizés de l’Atlantique Sud, au près, en direction de l’île d’Ascension, Charles Caudrelier nous dressait un rapide bilan des milles parcours et se projetait sur la deuxième partie de parcours. Troisièmes à une cinquantaine de milles théoriques du leader, Banque Populaire, les marins du Gitana Team ont pu récupérer quelques précieuses heures de sommeil après un Pot-au-Noir tout aussi cruel qu’énergivore.
News
04 novembre 2023, 16h16
En file indienne plein Pot
Après six jours de course, les ouvreurs de la Route du Café négocient leur première traversée du Pot-au-Noir, la fameuse et redoutée zone de convergence intertropicale située à quelques degrés de latitude au Nord de l’équateur. En tête, le Maxi Banque Populaire XI a été le premier à y entrer cet après-midi mais aussi à en subir les effets avec un ralentissement marqué depuis quelques heures. Dans son sillage, en 2e position, Charles Caudrelier et Erwan Israël en profitent pour grappiller le moindre mille, parfaitement conscients que dans cette zone en mouvement permanent il faut à la fois être opportunistes et réactifs. D’autant que dans le tableau arrière du Maxi Edmond de Rothschild le reste de la flotte est à l’affût, à commencer par le duo Gabart / Laperche.
Podcast
04 novembre 2023
News
03 novembre 2023, 16h08
Dans le rythme soutenu des alizés
Décidément, cette Transat Jacques Vabre 2023 ne manque ni de surprises ni de contrastes. Après un début de course intense dans le gros temps, les cinq duos du plateau ULTIM ont dû faire preuve de patience et d’abnégation aux abords de l’archipel portugais de Madère pour traverser une dorsale anticyclonique leur barrant la route vers le sud. Libérés des griffes des hautes pressions depuis hier en fin de matinée, le Maxi Edmond de Rothschild et ses adversaires ne se sont pas fait prier pour accélérer drastiquement le tempo. Depuis, en effet, c’est une course de vitesse que se livrent les maxi-multicoques dans les alizés en direction du Cap Vert. Suite à une belle option prise au passage de Madère, le Maxi Banque Populaire XI mène les troupes sur une cadence élevée. À l’attaque dans son sillage, Charles Caudrelier et Erwan Israël ne se ménagent pas pour défendre leur actuelle deuxième position. Sur ce long bord bâbord amure qui les mènent vers le Pot-au-Noir et la prochaine marque de parcours de São Pedro e São Paulo, concentration, réglages et pilotage fin rythment les quarts à bord des ouvreurs de la Route du Café.
Vidéo
02 novembre 2023
Madère dans le sillage, cap au sud !
La dorsale anticyclonique qui barrait la route des duos est désormais derrière la flotte des ULTIM. Le passage de Madère s'est avéré délicat à gérer et plutôt stratégique avec des options différentes. Tandis que le Maxi Edmond de Rothschild passait dans le Sud l'île de Madère hier soir, Armel Le Cléac'h faisait le choix de contourner l'archipel portugais par le Nord. Et même si ce matin le vent attendu peinait à rentrer, Charles Caudrelier et Erwan Israël se préparaient à retrouver très vite des conditions de glisse à hautes vitesses.
News
01 novembre 2023, 12h38
Coup d’arrêt en direction de Madère
Charles Caudrelier et Erwan Israël savent depuis leur départ du Havre, dimanche dernier, que la transition vers le Sud se gagnera au prix de longues heures de patience dans une zone de vents faibles à traverser. En effet, après un début de course intense dans des conditions difficiles et musclées pour les hommes et leurs machines, ce matin à l’approche de l’archipel portugais de Madère c’est le calme plat sur le pont du Maxi Edmond de Rothschild. Une dorsale anticyclonique s’étale sur la route des ULTIM, ralentissant considérablement leur progression vers les alizés. Synonyme de zone sans vent mais aussi de regroupement général, ce passage aux allures de nouveau départ pourrait être un tournant important dans cette 16e Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre.
Vidéo
01 novembre 2023
Un deuxième départ à Madère ?
Tandis que la Bretagne et plus largement le littoral atlantique se prépare au passage de la tempête Ciaran, en tête de la flotte des ULTIM qui s’approche de l’archipel portugais de Madère, c’est le calme plat. Un passage sans vent synonyme de regroupement au classement. Charles Caudrelier nous partage cette ambiance « lacustre » mais tendue.
Podcast
01 novembre 2023
News
31 octobre 2023, 16h38
Dorsale anticyclonique droit devant et ralentissement annoncé
Partie du Havre dimanche peu après 13h, la flotte des géants vient de passer deux jours éprouvants tant pour les hommes que pour les machines. Mais si ce début de course était clairement placé sous le signe de la brise et d’une mer forte - plus de 50 nœuds relevés en Manche et près de 5 mètres hier au large - les ouvreurs vont buter dans une large dorsale anticyclonique dans les prochaines heures. Cette véritable barrière météorologique qui se dresse sur la route des alizés et la prochaine marque de parcours de Porto Santo, dans l’archipel de Madère, vont totalement modifier le rythme imprimé par les duos depuis le départ. Un scénario que Charles Caudrelier décrivait en détail ce matin en vacation.
Podcast
31 octobre 2023
News
30 octobre 2023, 16h17
En meute vers le cap Finisterre
Hier, à 13h05, le Maxi Edmond de Rothschild et ses adversaires étaient les premiers à se présenter sur la ligne de départ de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. Dans un flux de Sud Sud-Ouest d’une trentaine de nœuds et une mer formée, les cinq duos engagés en ULTIM ont pu démontrer le potentiel de leurs formidables géants des mers, lancés vers le large à plus de 35 nœuds… Pour le tenant du titre, cette phase de départ plutôt engagée a également été synonyme de stress avec deux abattées spectaculaires que les photographes et cameramen à proximité ne sont pas près d’oublier. Mais plus de peur que de mal, une fois le problème de barre identifié et réglé, le géant aux cinq flèches était de retour aux avant-postes. Après 24h de mer, marquées par des conditions relativement musclées et instables, et un long bord de près vers l’Ouest pour aller chercher un front dans le sud de l’Irlande, les ULTIM font désormais tous route à hautes vitesses vers le Sud et le cap Finisterre qu’ils déborderont dans la soirée.
Vidéo
29 octobre 2023
La puissance du port du Havre !
Ce départ 2023 restera dans les annales de la Transat Jacques Vabre. Non seulement pour le spectacle grandiose offert au large du Cap de la Hève avec un vent de Sud Sud-Ouest d’une trentaine de noeuds et des marins impatients d’aller dégourdir les flotteurs de leurs montures, mais aussi puisque c’est une flotte scindée qui s’élance vers la Martinique. A bord du Maxi Edmond de Rothschild, le skipper Charles Caudrelier, accompagnée cette année d’Erwan Israël, ne cachait pas son plaisir de retrouver enfin le large et la compétition. Maintenant, place au sport et déjà la bataille fait rage aux avivants-postes.
Photos
30 octobre 2023
Transat Jacques Vabre, top départ !
Dimanche 29 octobre à 13h05, les cinq ULTIM engagés sur la Transat Jacques Vabre 2023 se sont élancés dans des conditions spectaculaires avec un bon flux de Sud Sud-Ouest d'une trentaine de noeuds. Un départ et des images qui resteront dans les annales de la course.
News
29 octobre 2023, 13h39
La Transat Jacques Vabre 2023 est lancée !
À 13h05 tapantes, les cinq ULTIM engagés dans la Route du Café s'élançaient sur les chapeaux de roues. Un vent de Sud Sud-Ouest autour des 30 noeuds moyens balayait la baie du Havre et le cap de la Hève au moment du top départ. Charles Caudrelier et Erwan Israël ne se faisaient pas prier pour lançer leur monture à plus de 35 noeuds en direction du large. La bouée de dégagement devant le port du Havre ayant été finalement abandonnée compte tenu des conditions météorologiques sur zone.
News
29 octobre 2023, 08h25
Le Maxi Edmond de Rothschild en route vers la ligne pour un départ musclé
En cette fin octobre, l’Europe est balayée par une succession de dépressions automnales puissantes. C’est dans ces conditions musclées que la 16e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre s’élancera ce dimanche 29 octobre.
News
25 octobre 2023, 10h27
Transat Jacques Vabre, dernière ligne droite avant le grand large
Amarré depuis jeudi dernier dans le Bassin de l’Eure au cœur de la cité havraise, le Maxi Edmond de Rothschild patiente en compagnie des quatre autres ULTIM qui constituent la flotte des géants de la Transat Jacques Vabre 2023. Pour ses 30 ans, la Route du Café s’offre une édition à guichet fermé avec plus de quatre-vingt-quinze duos engagés dans quatre classes, soit près de deux cent marins en partance vers la Martinique, où est désormais jugée l’arrivée de cette grande transatlantique. Triple vainqueur de l’épreuve notamment depuis sa victoire en ULTIM en 2021 aux côtés de Franck Cammas, Charles Caudrelier vient défendre son titre à la barre du Maxi Edmond de Rothschild. Il sera cette année accompagné par Erwan Israël, navigateur et routeur de talent du Gitana Team qui basculera dans quelques jours dans le grand bain du double.
Magazine
24 octobre 2023, 05h40
FLYINGOFFSHORE, SAISON 2 - Une plongée dans l’intimité du Gitana Team
Flying Offshore est la signature du Maxi Edmond de Rothschild depuis sa naissance, le 17 juillet 2017. Car dès le départ, l’ambition d’Ariane, de Benjamin de Rothschild et du Gitana Team à travers ce projet, est bien de construire et de mettre au point le premier maxi-trimaran volant de course au large, capable de réaliser cet incroyable défi technologique autour de la planète. C’est assez naturellement que ce nom s’est imposé pour incarner la série documentaire du Gitana Team. Au travers des cinq épisodes de la saison 1, sortis en janvier 2021, Yann Riou, l’équipier média du Maxi Edmond de Rothschild et les équipes de polaRYSE nous ont plongé dans le quotidien de l’écurie aux cinq flèches avec pour décor principal une saison sportive bien particulière sur fond de pandémie mondiale. Cette planète justement l’équipage du Maxi Edmond de Rothschild souhaitait en faire le tour, et de la plus belle des manières en s’élançant à l’assaut du Trophée Jules Verne. Le défi planétaire ne se conclura pas comme ils l’avaient espéré, malgré un très beau premier record à la pointe sud-africaine. La saison 2, tournée de 2021 à 2022 comprend également 5 épisodes. Des victoires de la Rolex Fastnet Race et de la Transat Jacques Vabre fin 2021 à la passation de barre entre Franck Cammas et Charles Caudrelier pour vivre pleinement l’année 2022 et la préparation de la mythique Route du Rhum Destination Guadeloupe, ce deuxième volet ne manque pas de piquant et de rebondissements.
Photos
24 octobre 2023
Le Havre, village de la Transat Jacques Vabre
Le Maxi Edmond de Rothschild est en place quai de Marseille, au Havre. Charles Caudrelier et son co-skipper, Erwan Israël, prendront le départ de la 16e édition de la Transat Jacques Vabre le 29 octobre.
News
01 octobre 2023, 14h39
24h Ultim : Warm up très prometteur
Depuis vendredi se disputait à Lorient la deuxième édition des 24h Ultim. Les quatre maxi-trimarans en lice, suite au forfait de Sobedo victime d’une avarie de dérive la veille de la compétition, ont d’abord pu se confronter sur des runs de vitesse avant de se départager sur un format offshore avec un parcours de 340 milles au large de la pointe bretonne. Transat Jacques Vabre oblige, c’est en double, accompagné d’un médiaman, que les marins se sont élancés hier midi. À bord du Maxi Edmond de Rothschild, cette régate marquait le premier rendez-vous du duo Charles Caudrelier / Erwan Israël. Avec une deuxième place ce dimanche, à seulement trois minutes du vainqueur Banque Populaire, l’équipage du géant aux cinq flèches confiait sa satisfaction du travail réalisé durant le chantier de printemps et confirmait ses ambitions pour les grandes échéances sportives qui attendent les hommes du Gitana Team. En effet, dans moins d’un mois, la flotte des géants sera au départ de la Transat Jacques Vabre au Havre et la bagarre, à l’image du spectacle offert ce week-end, s’annonce tout aussi relevée que passionnante.
Vidéo
01 octobre 2023
24h Ultim ou l'art du contact
Le Maxi Edmond de Rothschild est de retour à la compétition et le bilan du week-end est prometteur bien que Banque Populaire s'offre les honneurs de la ligne d'arrivée ce matin pour trois minutes. La 2e édition des 24h Ultim a été particulièrement disputée. Un scénario de bonne augure pour la Transat Jacques Vabre dont le départ sera donné dans moins d'un mois.
Photos
01 octobre 2023
24h Ultim
Depuis vendredi se disputait à Lorient la deuxième édition des 24h Ultim. Les quatre maxi-trimarans en lice, suite au forfait de Sobedo victime d’une avarie de dérive la veille de la compétition, ont d’abord pu se confronter sur des runs de vitesse avant de se départager sur un format offshore avec un parcours de 340 milles au large de la pointe bretonne. Transat Jacques Vabre oblige, c’est en double, accompagné d’un médiaman, que les marins se sont élancés hier midi. À bord du Maxi Edmond de Rothschild, cette régate marquait le premier rendez-vous du duo Charles Caudrelier / Erwan Israël. Avec une deuxième place ce dimanche, à seulement trois minutes du vainqueur Banque Populaire, l’équipage du géant aux cinq flèches confiait sa satisfaction du travail réalisé durant le chantier de printemps et confirmait ses ambitions pour les grandes échéances sportives qui attendent les hommes du Gitana Team. En effet, dans moins d’un mois, la flotte des géants sera au départ de la Transat Jacques Vabre au Havre et la bagarre, à l’image du spectacle offert ce week-end, s’annonce tout aussi relevée que passionnante
News
17 avril 2023, 16h21
Pause printanière pour le Maxi Edmond de Rothschild
La mi-avril est habituellement une période de remise à l’eau pour les voiliers de course au large après de longs mois d’hiver passés au chaud dans les chantiers. Mais cette année, tentative de Trophée Jules Verne oblige, le programme du Gitana Team et du Maxi Edmond de Rothschild ne suit pas la voie classique. Sorti de l’eau en fin de semaine dernière, le jeudi 13 avril, le maxi-trimaran volant est fin prêt pour un chantier de printemps ! Durant les trois prochains mois, le récent vainqueur de la Route du Rhum Destination Guadeloupe sera passé à la loupe par les membres de l’équipe aux cinq flèches. Entre entretien, développement et fiabilisation, la job list est fournie et ambitieuse. Tout autant que le programme sportif qui attend Charles Caudrelier dans la deuxième partie de saison.
News
12 février 2023, 14h24
Le Trophée Jules Verne devant les étraves du Maxi Edmond de Rothschild
Après avoir largué les amarres à Lorient au petit matin ce dimanche, le Maxi Edmond de Rothschild a franchi la ligne de départ du Trophée Jules Verne, au large de l’île d’Ouessant, à 14h09m30s (heure française) . À la barre du géant volant de 32 mètres, Charles Caudrelier, Franck Cammas et leurs quatre équipiers s’élancent à l’assaut du prestigieux chronomètre autour du monde. L’objectif : battre le record de 40 jours, 23 heures et 30 minutes établi en 2017 par Francis Joyon et les hommes d’IDEC. Afin d’y parvenir, les marins du Gitana Team devront être de retour au large de Brest et du Phare du Créac’h avant le 25 mars à 13h 38m59s (heure française). Bien que singulière, la fenêtre météo qui se présente devant les étraves du Maxi Edmond de Rothschild mérite d’être tentée car elle pourrait bien permettre à l’équipage aux cinq flèches de saisir de belles opportunités.
News
26 janvier 2023, 14h00
Charles Caudrelier, d’un tour du monde à l’autre
Actuellement en attente de conditions météos favorables afin de s’élancer à l’assaut du Trophée Jules Verne avec l’équipage du Maxi Edmond de Rothschild, Charles Caudrelier suit avec attention un autre tour du monde : The Ocean Race. Pendant huit ans, la course qui s’appelait alors la Volvo Ocean Race a fait partie de sa vie, lui qui s’est imposé à deux reprises en trois participations. Il évoque ses souvenirs, son regard sur la nouvelle formule et porte un regard bienveillant sur les skippers qui rêvent de lui succéder au palmarès.
News
23 novembre 2022, 17h48
« Le Rhum est un immense bonheur qui se partage ! »
Il y a une semaine, jour pour jour, dans la nuit noire guadeloupéenne au terme de 6 jours 19 heures 47 minutes 25 secondes d’efforts intenses, Charles Caudrelier réalisait son rêve d’enfant en remportant la 12e Route du Rhum - Destination Guadeloupe. À la barre du Maxi Edmond de Rothschild, premier maxi-trimaran de sa génération à ouvrir la voie du vol océanique, le finistérien a fait coup double. Il a non seulement surpassé la concurrence pour s’imposer mais amélioré de près d’un jour le temps de record de l’épreuve détenu depuis 2018.
Vidéo
23 novembre 2022
La victoire du Maxi Edmond de Rothschild sur la Route du Rhum, au jour le jour
Voilà déjà presque une semaine que Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild ont franchi en grands vainqueurs la ligne d’arrivée de la 12e Route du Rhum Destination Guadeloupe. Pour revivre ce moment fort et la magnifique traversée de l’Atlantique durant laquelle s’est construite la victoire, nous vous proposons 6 minutes d’images embarquées et de confidences...
News
16 novembre 2022, 20h13
Charles Caudrelier, grand vainqueur de la Route du Rhum à bord du Maxi Edmond de Rothschild
Il en rêvait… c’est désormais chose faite ! Charles Caudrelier entre dans la légende de la Route du Rhum en remportant magistralement la 12e édition de la plus célèbre des transatlantiques en solitaire françaises. Le skipper du Maxi Edmond de Rothschild aura en effet mené les débats de bout en bout ne cédant son leadership qu’à de très rares occasions. Le solitaire a franchi la ligne d’arrivée dans la baie de Pointe-à-Pitre ce mercredi 16 novembre 2022 à 5h02 (heure locale), 10h02 en métropole, bouclant ainsi les 3 542 milles théoriques du parcours entre Saint-Malo et la Guadeloupe en 6 jours 19 heures 47 minutes et 25 secondes. C’est à une vitesse moyenne de 21,6 nœuds sur la route directe, mais de 26.9 nœuds sur le fond que Charles Caudrelier et le maxi-trimaran volant auront rallié l’île papillon.
Photos
16 novembre 2022
Arrivée Route du Rhum
Alors que Charles Caudrelier et son Maxi Edmond de Rothschild se rapprochent de la ligne d'arrivée à Pointe-à-Pitre, le photographe du Gitana Team parti en mer à la rencontre du skipper nous livre les premières photos...
Vidéo
16 novembre 2022
Charles Caudrelier et le Gitana Team, grands vainqueurs à Pointe-à-Pitre
Il en rêvait… c’est désormais chose faite ! Charles Caudrelier est entré dans la légende de la Route du Rhum en remportant magistralement la 12e édition de la plus célèbre des transatlantiques en solitaire françaises. Le sacre d’un solitaire et la consécration pour toute une équipe qui voit son travail récompensé une nouvelle fois. Une joie immense qui se lisait sur le visage de chaque membre de l'équipe hier matin sur cette arrivée inoubliable en Guadeloupe. Grâce à cette nouvelle victoire, le Gitana Team, écurie de course au large fondée en 2000 par Ariane et Benjamin de Rothschild, signe un doublé après l’édition 2006 remportée par Lionel Lemonchois à bord de Gitana 11.
News
15 novembre 2022, 12h30
Dernier sprint vers la Guadeloupe avant le tour…
À bord du Maxi Edmond de Rothschild, Charles Caudrelier entame sa dernière journée au large sur cette Route du Rhum Destination Guadeloupe. En effet, selon les dernières estimations de sa cellule routage, le leader des Ultims est attendu aux abords de la tête à l’anglais, dans le Nord de l’île, dans la soirée en heure locale soit le milieu de nuit, heure de Paris. Mais le solitaire n’en aura pas fini, bien au contraire. Un exercice difficile et très redouté débutera alors avec le fameux tour de Guadeloupe. Ces derniers milles, une cinquantaine, qui avait totalement bousculé la hiérarchie il y a quatre ans et offert à Francis Joyon une victoire mémorable, consistent à longer la côté ouest de l’île papillon pour aller chercher une bouée à Basse-Terre, avant d’enrouler la pointe sud et d’emprunter le canal des Saintes pour rejoindre la ligne d’arrivée mouillée dans la baie de Pointe-à-Pitre.
Photos
15 novembre 2022
Survol arrivée Route du Rhum
L'édition 2022 de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe touche à sa fin pour les premiers Ultims ! Tandis qu'il naviguait en tête, à 350 milles de la ligne d'arrivée, le Maxi Edmond de Rothschild a été survolé, volant à hautes vitesses dans un ciel typique d'alizés !
Vidéo
09 novembre 2022
Départ du Maxi Edmond de Rothschild sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe !
Retour en images sur le départ de Charles Caudrelier pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. Une grande première pour le skipper du Maxi Edmond de Rothschild qui en rêvait depuis qu'il est enfant...
News
09 novembre 2022, 20h29
Départ libérateur et les honneurs de Fréhel !
Le départ de la Route du Rhum Destination Guadeloupe s’est fait attendre, mais ce mercredi, à 14h15, les 138 marins en lice sur l’édition 2022 sont partis sur les chapeaux de roues. C’est au près, dans un flux d’Ouest Sud-Ouest d’une vingtaine de nœuds, que Charles Caudrelier et le Maxi Edmond de Rothschild se sont élancés en tête, prenant immédiatement les commandes de la flotte des Ultims. Après un bord au large, et un peu plus d’une heure de course, le skipper du Gitana Team s’est offert les honneurs du cap Fréhel, environ huit minutes devant son dauphin Armel Le Cléac’h. Une seule fausse note plane encore sur ce très beau début de course du maxi-trimaran aux cinq flèches. En effet, le comité de course considère que le marin se serait présenté trop tôt sur la ligne. Cette faute, lourdement sanctionnée par 4h de pénalité dans les instructions de course, est pour l’heure contestée par le skipper qui pourrait demander réparation. Affaire à suivre…
Photos
10 novembre 2022
Route du Rhum - C'est parti !
Photos
05 novembre 2022
Sur le village de la Route du Rhum - 2ème semaine
News
31 octobre 2022, 18h10
Flying Offshore, saison 2 une plongée dans l’intimité du Gitana Team
Flying Offshore est la signature du Maxi Edmond de Rothschild depuis sa naissance, le 17 juillet 2017. Car des le depart, l’ambition d’Ariane, de Benjamin de Rothschild et du Gitana Team a travers ce projet, est bien de construire et de mettre au point le premier maxi-trimaran volant de course au large, capable de realiser cet incroyable defi technologique autour de la planete. C’est assez naturellement que ce nom s’est impose pour incarner la serie documentaire du Gitana Team.
News
02 octobre 2022, 17h24
Première victoire en solitaire pour Charles Caudrelier sur les 24h Ultim
Ce dimanche 2 octobre au petit matin, guidé par la lumière du Phare de Pen-Men, à la pointe Ouest de l’île de Groix, Charles Caudrelier a offert une nouvelle victoire au Gitana Team. La septième d’affilée depuis son arrivée au sein de l’équipe en 2019 mais sa première en solitaire à la barre du Maxi Edmond de Rothschild ! Parti en tête, une vingtaine d’heures auparavant, le skipper de l’écurie aux cinq flèches a fait preuve d’une grande maîtrise de son sujet et n’aura jamais laissé ses adversaires revenir sur le tableau arrière du maxi-trimaran volant. Au-delà du résultat, ces quelques cinq cents milles nautiques et le format proposé étaient une parfaite répétition à un mois du grand départ de la Route du Rhum Destination Guadeloupe. Tous les voyants sont au vert et Charles Caudrelier n’attend désormais qu’une chose, entrer dans le vif du sujet le 6 novembre prochain.
Photos
02 octobre 2022
24h Ultim
Le Week-end du 1er et 2 Octobre les maxi-trimarans de la Classe Ultim étaient réunis à Lorient pour une grande répétition générale à un peu plus d'un mois du départ de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Au programme, des runs de vitesse et un parcours offshore de 24h. Charles Caudrelier signe ici sa première victoire solo à la barre du Maxi Edmond de Rothschild.
News
07 juillet 2022, 23h12
Une victoire sous tension à Concarneau
Vendredi 1er juillet, à 13 heures, la flotte de la Finistère Atlantique Challenge Action Enfance, composée de quatre Ultims, s’élançait de Concarneau. Six jours 5 heures 28 minutes et 38 secondes plus tard, c’est en tête que les hommes du Maxi Edmond de Rothschild franchissaient la ligne d’arrivée en grands vainqueurs. Une victoire au goût particulier et pour laquelle les marins du Gitana Team ont mené un duel d’une grande intensité avec l’équipage de Banque Populaire XI mené par Armel Le Cléac’h. Cette première place est la quatrième consécutive de cet équipage et la sixième pour le duo Caudrelier Cammas.
News
07 juillet 2022, 18h04
Éclatante victoire des hommes de Charles Caudrelier à Concarneau
FLASH ARRIVEE - Au terme d’un final de toute beauté qui aura tenu en haleine les passionnés, le Maxi Edmond de Rothschild remporte la Finistère Atlantique - Challenge Action Enfance. Le géant aux cinq flèches a franchi en grand vainqueur la ligne d’arrivée ce jeudi 7 juillet à 18h28 après 6 jours 5 heures et 28 minutes de course. L’équipage du Gitana Team aura parcouru 4 132.48 milles à la vitesse de 27,65 noeuds de moyenne. Charles Caudrelier, Franck Cammas, Morgan Lagraviere, Erwan Israel, David Boileau et Yann Riou devancent les hommes de Banque Populaire XI, attendus sur la ligne dans quelques minutes.
Magazine
21 janvier 2022, 13h34
Flying Offshore, le Gitana Team lance sa série ce vendredi 21 janvier
Le 22 janvier 2021, il y a un an quasiment jour pour jour, après une première partie de record plus que prometteuse, avec notamment le meilleur chrono de tous les temps établi entre Ouessant et Bonne Espérance, l’équipage du Maxi Edmond de Rothschild devait rebrousser chemin aux portes du grand Sud. La casse de l’un des safrans de flotteurs du géant de 32 mètres mettant, en effet, entre parenthèses les rêves de Trophée Jules Verne de Franck Cammas, Charles Caudrelier et de leurs quatre équipiers - Morgan Lagravière, Erwan Israël, Yann Riou et David Boileau. Pour replonger dans cette incroyable aventure planétaire, le Gitana Team lance la première saison de sa série Flying Offshore. Fruit du travail de Yann Riou en mer et des équipes de polaRYSE à terre, les cinq épisodes du premier opus sont désormais disponibles.
News
23 novembre 2021, 13h15
Victoire magistrale du Maxi Edmond de Rothschild à Fort-de-France
Ils ont attendu que le soleil brille au-dessus de la Martinique pour pointer les étraves du Maxi Edmond de Rothschild vers le rocher du Diamant et profiter pleinement de leur écrasante victoire sur la Transat Jacques Vabre. À 10 heures 16 minutes et 16 secondes locale (15 heures 16 minutes et 16 secondes en France), Franck Cammas et Charles Caudrelier ont franchi la ligne d’arrivée située entre les Trois Ilets et la marina de Fort-de-France. Auteurs d’une course magistrale, les skippers du Gitana Team remportent la catégorie reine de la Route du Café, en Ultime, et s’imposent avec la manière en laissant leurs concurrents à plus de 100 milles du sillage du maxi-trimaran volant aux cinq flèches.
Vidéo
27 octobre 2021
La cavitation, enjeux et explications : Les clés pour comprendre #1
Les bateaux vont de plus en plus vite... Le vol au large, par sa capacité à affranchir les navires du frottement et du contact avec l’eau, a indéniablement participé à l’accélération de cette quête de vitesse sur les océans. Mais la vitesse entraîne aussi des contraintes et des limites techniques que des équipes comme le Gitana team s’appliquent quotidiennement à repousser. La cavitation des appendices est l’un des grands sujets du moment pour l’écurie aux cinq flèches. À travers cette nouvelle mini-série vidéo nous vous donnons les clés pour comprendre ce phénomène.
Les contenus figurant sur ce site sont protégés par le droit d'auteur.
Toute reproduction et représentation sont strictements interdites.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique mentions légales.
Saisissez au moins 4 caractères...