Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 12 juillet 2012

A 16 heures sur la ligne

Krys Ocean Race Multi70 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Voilà cinq jours que la flotte de la Krys Ocean Race a quitté New York et déjà les premiers trimarans sont en approche. Déjouant tous les pronostics de 24h, le trio de tête devrait franchir la ligne d'arrivée située à l'entrée du goulet de Brest en milieu d'après-midi. En effet, compte tenu des conditions ventées qui règnent actuellement dans le secteur, la direction de course a pris la sage décision de ne pas rallonger le parcours de Groupe Edmond de Rothschild et ses adversaires.

Pour la quatrième et dernière nuit de mer de cette traversée express, Sébastien Josse et ses hommes n'ont pas ménagé leurs efforts pour accroître leur avance de quelques milles sur Foncia. Mais cette chevauchée nocturne a procuré son lot d'émotions : « La nuit fut agitée à bord de Groupe Edmond de Rothschild. Nous avons attaqué à fond toute la nuit pour remettre un peu de distance entre Foncia et nous. La mer n'était pas grosse mais courte et se prêtait très bien aux plantés... Nous avons donc fait notre plus beau planté depuis le départ. Le speedo est passé de 35 à 6 nœuds, les étraves sont allées très loin sous l'eau, les safrans très haut en l'air. Long moment d'incertitude. Puis le bateau a pivoté autour de son flotteur pour se retrouver face au vent et finalement retomber du bon côté. Le problème après une figure comme celle-ci, c'est qu'il faut immédiatement repartir à l'attaque à plus de 30 nœuds, sans trop réfléchir, sous peine de se faire rattraper... Plus facile à dire qu'à faire ! » nous écrivait Antoine Koch, le navigateur du bord, au petit matin.

Depuis hier midi, Groupe Edmond de Rothschild est parvenu à réduire de moitié son retard sur le leader Spindrift Racing. Au pointage de 9h, Sébastien Josse et ses cinq équipiers étaient à 33 milles du tableau arrière du trimaran noir et blanc et comptaient encore neuf milles d'avance sur Michel Desjoyeaux.

Les dernières heures de course, qui se disputeront travers au vent dans un flux d'une vingtaine de nœuds, promettent de nous tenir en haleine. A 160 milles de l'arrivée, les hommes du Gitana Team ne lâchent rien et donnent tout ce qu'ils ont, malgré cinq jours qui ont largement usé les organismes, pour ne rien regretter une fois la ligne franchie. Parviendront-ils à revenir en tête ? Sauront-ils contenir les assauts de l'équipage de Foncia bien décidé à ne pas en rester là ? Réponse à partir de 16 heures, dernière ETA (Estimate time arrival) communiquée par le navigateur de Groupe Edmond de Rothschild pour le passage de la ligne d'arrivée.

Classement du jeudi 12 juillet, 9h
  1. Spindrift Racing à 125, 4 milles de l'arrivée (vitesse : 24,5 nœuds)
  2. 2. Groupe Edmond de Rothschild à 33,7 milles (vitesse : 27,7 nœuds)
  3. Foncia à 42,8 milles (vitesse : 31 nœuds)
  4. Musandam – Oman Sail à 212,5 milles (vitesse : 25 nœuds)
  5. Race for Water à 717,2 milles (vitesse : 23,9 nœuds)
Partager cet album photo