Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 10 juillet 2012

Le trio de tête imprime son tempo

Krys Ocean Race Multi70 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Tels des métronomes, les trimarans de la Krys Ocean Race attaquent leur troisième journée de mer. Toujours à l'avant du front froid qui les propulsent vers l'Europe depuis les premières heures de course, les équipages des MOD 70' ne semblent pas décidés à lever le pied de l'accélérateur. D'autant que la mer formée, levée par la proximité des bancs de Terre-Neuve, est désormais dans les sillages et que le vent s'est stabilisé entre 20 et 25 nœuds, toujours au portant. A bord de Groupe Edmond de Rothschild, Sébastien Josse et ses cinq équipiers tiennent la cadence et se maintiennent en deuxième position. Ils ont cédé quelques milles au leader, Spindrift Racing, la nuit dernière mais rien de bien méchant puisqu'ils comptaient 42 milles de retard au pointage de 9h ce mardi matin.

Extraits de la vacation de Sébastien Josse avec le PC presse ce mardi 10 juillet

« L'humidité est omniprésente à bord du bateau depuis le départ. Nous n'avons vraiment pas eu le temps de sécher et compte tenu de la météo prévue je pense que ce n'est pas prêt d'arriver avant Brest. »

« Les conditions sont toujours aussi éprouvantes pour le bateau et l'équipage ! Il y a désormais un trio en tête et c'est assez sollicitant de tenir la cadence. Mais le plus dur du mauvais temps est derrière nous ou devrait bientôt l'être. »

« C'est à moi de trouver la juste cadence pour que l'équipage puisse se reposer, qu'on puisse maintenir ces hautes vitesses en toute sécurité. Nous sommes proches de la limite sur ces bateaux, nous jouons avec mais il ne faut pas la dépasser. Se reposer, quand nous sommes fatigués nous y arrivons toujours mais c'est vrai que ce n'est pas évident de trouver le sommeil avec les arrêts brusques que nous encaissons parfois quand les étraves plantent dans une vague. Mais si nous ne dormons pas, nous arrivons tout de même à souffler un peu et à penser à autre chose. Depuis 24 heures, les lyophilisés sont sortis et nous arrivons à nous alimenter tout à fait correctement.»

Pour la journée à venir, nous aurons encore 20-25 nœuds, parfois un peu plus avec des creux de 2,50 mètres à 140° du vent. Cela va durer quasiment jusqu'à l'arrivée… Notre vitesse « nominale », c'est trente nœuds ! Après, on régule selon l'état de la mer. »

Message envoyé au petit matin par le bord

« Tout va bien à bord de Groupe Edmond de Rothschild. Hier soir le vent a baissé d'un cran et la mer s'est aplanie, nous avons dû manœuvrer pas mal pour adapter le plan de voilure aux nouvelles conditions. Tout le monde sur le pont pendant quelques heures. Le rythme des quarts a repris ensuite au cours de la nuit, et le vent remonte petit à petit, nous permettant de bien glisser sous gennaker avec 25 nœuds de vent. La température baisse doucement, ce qui est nettement plus agréable à l'intérieur du bateau ! Je vais donc en profiter pour aller dormir 2 heures ! A bientôt, Antoine »

Classement du mardi 10 juillet à 9h (heure française)
  1. Spindrift Racing - à 1 485,8 milles de l'arrivée (44 28.44' N – 38 52.88' W)
  2. Groupe Edmond de Rothschild – à 42, 7 milles du leader (43 39.92' N – 39 25.52' W)
  3. Foncia – à 46, 2 milles (43 23.85' N – 39 19.30' W)
  4. Musandam – Oman Sail à 165,6 milles (41 45.99' N – 41 10.48' W)
  5. Race for Water – Non localisé

Partager cet album photo