Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 20 juin 2018

Un œil sur la Volvo !

Horizon 2017 - 2020 Maxi Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Il y a quelques jours, lors de l'une des sorties au large du Maxi Edmond de Rothschild, Sébastien Josse et son équipage s'accordaient un rapide détour par la Mer Celtique afin de saluer la flotte de la Volvo Ocean Race. Les sept monotypes débutaient alors la dixième et avant-dernière étape de l'épreuve entre Cardiff et Göteborg. Au-delà de quelques belles images diffusées sur les réseaux sociaux, ce croisement de « deux mondes » de la course au large tenait à cœur au skipper d'Edmond de Rothschild.

Sébastien Josse n'oublie pas qu'il doit, en effet, beaucoup à ce célèbre tour du monde avec escales. En 2005-2006, il était le plus jeune skipper de l'histoire à se voir confier la barre d'un bateau et surtout il rouvrait la voie aux marins français sur l'épreuve, le dernier en date étant un certain Eric Tabarly ! La Volvo est une étape importante dans sa vie de navigateur, tout comme pour Thomas Rouxel, son co-skipper et partenaire d'entraînement en cette année de solitaire. Le natif d'Erquy a terminé troisième de l'édition 2014-2015 avec Dongfeng Race Team et a plus récemment embarqué à bord de Brunel. C'était lors de l'étape du Grand Sud entre Auckland et Itajaí, que le VOR néerlandais a brillamment remporté... 

 #VIDEO

 

Demain, la flotte de la Volvo s'élancera pour les derniers 700 milles de son édition 2017-2018. Une étape très courte mais où l'ambiance s'annonce électrique. Avant cette dernière étape à destination de La Haye, trois des sept concurrents peuvent encore prétendre à la victoire finale et se retrouvent quasiment à égalité de points en haut de tableau... le suspense est ainsi entier et la tension sera à son comble le 24 juin, date à laquelle les monotypes sont attendus aux Pays-Bas. Sébastien Josse et Thomas Rouxel, observateurs avertis de ce scénario parfait, se sont prêtés au jeu des pronostics pour nous : « C'est un peu le but en or cette histoire ! J'ai une pensée pour toutes les équipes car ça s'annonce vraiment tendu comme finish. Ca va être très intense pour eux les prochains jours mais la victoire finale n'en sera que plus belle... Brunel est l'équipage fort du moment avec une grosse confiance emmagasinée depuis quatre étapes, ils sont solides et je suis admiratif de leur fin de course. Mapfre, après un début de tour du monde dominateur, semble à l'inverse un peu moins performant... mais ils sont toujours là. Xabi Fernandez est un grand marin. Dongfeng est d'une impressionnante régularité depuis des mois, toujours placé dans le haut du tableau. Les trois méritent clairement de gagner mais mon choix de cœur ira bien sûr pour nos « français » menés par Charles ! Ils font honneur au savoir-faire français »confiait Sébastien Josse.

« C'est très difficile comme question ! Déjà les écarts sont infimes à l'arrivée des étapes longues alors imaginez pour celle-ci... Maintenant il y aura énormément de coups à jouer avec beaucoup d'effets de site, de courant...Entre les trois tout est possible et la quasi égalité montre que tous le méritent. Quoiqu'il arrive le vainqueur de cette édition sera un très beau vainqueur ! De mon point de vue,  Brunel semble avoir l'ascendant psychologique sur cette fin de course avec beaucoup de réussite depuis leur victoire à Itajaí ; ils naviguent vraiment très bien et en confiance. Mais forcément j'ai beaucoup de très bons copains sur Dongfeng et j'aimerais les voir gagner cette Volvo » se risquait Thomas Rouxel.

Partager cet album photo






Articles suggerés