Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 04 novembre 2017

Des conditions propices à la vitesse

Transat Jacques Vabre 2017 Maxi Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Demain, à 13h35, s'élancera la 13e édition de la Transat Jacques Vabre. À la veille du grand départ, les prévisions météorologiques se précisent et le début de course s'annonce rapide. Les conditions se muscleront dès la Pointe Bretagne parée pour un passage de front annoncé lundi en fin de journée. Sébastien Josse et Thomas Rouxel seront rapidement dans le vif de sujet.

Les départs en record de François Gabart et Yves Le Blévec ce samedi, respectivement pour un tour du monde en solitaire d'Ouest en Est et tour du monde à l'envers, sont un signe qui ne trompe pas ! Si les chasseurs de records sont de sortie c'est bien que les conditions météos annoncées sur l'Atlantique Nord dans les prochains jours seront propices à la vitesse.

Le skipper du Maxi Edmond de Rothschild nous dressait le portrait des premières heures de course :« Au moment du départ nous serons sous l'influence d'un ciel de traîne avec un vent d'Ouest Nord-Ouest d'une vingtaine de nœuds. Ces conditions devraient nous permettre d'aller à Etretat, où l'organisation a prévu une bouée, sur un seul bord. Après le virement d'Etretat c'est parti pour un long bord de reaching (vent de travers, ndlr) qui durera jusqu'à lundi midi. L'allure sera donc rapide mais par principe de sécurité nous avons d'ores et déjà décidé d'être conservateur sur cette première partie. Entre le trafic et les DST (dispositif de séparation de trafic), celui de Cherbourg puis celui de Ouessant, c'est vraiment une zone de vigilance accrue. En Manche nous aurons une mer tout à fait maniable, avec 1,5 mètres, mais dès que Ouessant sera derrière nous, l'ambiance va très vite changer et la mer grossir avec une houle de 3 mètres à 3,5 mètres. Nous devrions être à Ouessant dans la nuit de dimanche à lundi, voir un peu avant minuit.»

Partager cet album photo






Articles suggerés